Audition : reconnaître une presbyacousie

A l’image de la presbytie pour la vue, la presbyacousie correspond au processus naturel qui conduit à une perte auditive progressive. Si elle débute, en moyenne, vers 60 ans, cette baisse de l’audition ne touche pas tout le monde de la même façon. Explications.

Publicité

5577392-inline-500x333.jpg© Istock©iStock

Presbyacousie: qu’est-ce que c’est?

A la différence de la surdité pathologique, la presbyacousie résulte d’un vieillissement physiologique du système auditif, causé par une perte irrémédiable des cellules ciliées et des neurones de la cochlée dont le nombre est, par essence, limité. Il s’agit donc d’un phénomène qui touche l’ensemble de la population puisque les chiffres démontrent que près de 70 % des personnes de plus de 65 ans présentent des troubles auditifs plus ou moins importants. Il faut préciser que cette perte auditive bilatérale est corrélée à de nombreux facteurs externes (hérédité, exposition au bruit, prise de médicaments…), ce qui explique les grandes disparités interindividuelles.

Publicité
Publicité

Presbyacousie: quelles solutions?

L’augmentation de l’espérance de vie induit inévitablement un accroissement du taux de surdité liée au vieillissement. C’est la raison pour laquelle les autorités publiques recommandent un suivi ORL régulier aux personnes de plus de 50 ans afin de détecter précocement les premiers signes de la perte auditive. En l’absence d’une prise en charge adaptée, la presbyacousie peut s’avérer très handicapante au quotidien. Le port de prothèses auditives permet, en cela, de restaurer un confort auditif. Ce type d’appareillage est délivré au terme d’un examen audiométrique complet effectué par un audioprothésiste.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X