Médicaments anti-Alzheimer : le déremboursement à partir du 1er août

Publié le 01 Juin 2018 par
4 médicaments contre la maladie d'Alzheimer et leurs génériques ne seront plus remboursés à partir du 1er août 2018 car ils présenteraient un "intérêt médical insuffisant" selon un arrêté du ministère de la Santé publié vendredi 1er juin 2018 au Journal officiel. 
Publicité

© Adobe StockSelon un arrêté du ministère de la Santé publié vendredi 1er juin 2018 au Journal officiel, les médicaments anti-Alzheimer Aricept®, Ebixa®, Exelon®,Reminyl® et leurs génériques seront déremboursés à compter du 1er août 2018. Les spécialités sont jugées insuffisamment efficaces et risquées pour la santé des patients. Une décision contestée par plusieurs organisations professionnelles médicales.

Publicité

"Interêt médical insuffisant"

En octobre 2016, la commission de transparence de la Haute Autorité de Santé (HAS), qui a pour mission d'évaluer les traitements en vue de leur remboursement, avait jugé que tous ces médicaments avaient "un intérêt médical insuffisant pour justifier leur prise en charge". La commission soulignait également "l'existence d'effets indésirables potentiellement graves". Ces médicaments étaient jusqu'ici remboursés à hauteur de 15% par l'Assurance maladie.

Publicité

Les associations de malades et de professionnels contestent

Cette décision de déremboursement a été contestée par 5 sociétés savantes et organisations professionnelles médicales : la Fédération des centres mémoire, la Fédération française de neurologie, la Société française de neurologie, la Société française de gériatrie et de gérontologie, et la Société Francophone de psychogériatrie et de psychiatrie de la personne âgée. Le 28 mai 2018, France Alzheimer annonçait dans un communiqué que cette décision était : "infondée et dangereuse". "Il semblerait (...) que dans la balance économique, la qualité de vie des personnes malades et de leurs proches ne pèse pas très lourd", a poursuivi l'association. "Au-delà de la question de l'efficacité, la prescription des médicaments participait grandement à maintenir un lien thérapeutique entre le médecin et le patient".

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X