Troubles de l'érection : que faire après une opération de la prostate ?

Publicité

Après une opération de la prostate, les dysfonctions érectiles sont courantes et handicapent la vie de couple. L’impact physique, psychologique et mental impose une prise en charge médicale. Le traitement des troubles de l’érection passe par une rééducation.

Publicité

© Istock

Traitement des troubles de l’érection post-chirurgical par voie orale

Même lorsque les nerfs permettant l’érection ont été préservés lors de l’opération chirurgicale, une sorte de paralysie empêche le pénis de reprendre son réflexe érectile. En règle générale, il faut un an, voire deux ans, pour que l’érection reprenne vigueur et régularité. Pour que le pénis conserve son élasticité et s’oxygène durant cette longue période, les médicaments par voie orale peuvent aider à retrouver une érection de qualité : sildénafil, tadalafil, vardénafil. La reprise de l’activité sexuelle est bénéfique.

Publicité
Traitement des troubles de l’érection post-chirurgical par injections

Les injections intra-caverneuses (dans le corps du pénis) d’alprostadil peuvent être prescrites à doses croissantes. Le premier trimestre permet d’oxygéner les tissus par un afflux sanguin accru, puis les doses sont augmentées. Les érections artificielles sont alors plus dures et permettent de retrouver confiance et rapports sexuels.

Traitement des troubles de l’érection post-chirurgical : vacuum et implants

Lorsque les méthodes précédentes ne fonctionnent pas, une pompe peut créer un afflux sanguin et une érection par vide d’air. C’est le vacuum. Enfin, en dernier recours, un système d’implant en silicone rigidifie le pénis à la demande.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité