Enceinte et ganglion sous l'aisselle : normal ?

Enceinte et ganglion sous l'aisselle : normal ?©iStock

Enceinte, vous avez palpé un ganglion sous votre aisselle ? S’il s’agit généralement d’un phénomène naturel totalement bénin, il convient toutefois de consulter votre médecin pour vous en assurer.

Publicité

Un ganglion sous l’aisselle, à quoi est-ce dû ?

Lorsque l’on est malade, il n’est pas rare de ressentir des petites boules plus ou moins indurées, sous la surface de l’épiderme. Ce sont les fameux ganglions lymphatiques ! Ces structures anatomiques constituent, en quelque sorte, les bases opérationnelles du système immunitaire puisque ce sont elles qui stockent les globules blancs chargés de mener la contre-attaque face aux virus et autres agents pathogènes. C’est donc tout naturellement que les ganglions enflent lorsqu’ils sont sollicités. Dans le langage médical, on parle d’adénopathie. Or, le cou, l’aine et les aisselles sont des régions particulièrement pourvues en chaînes ganglionnaires.

Publicité

Ganglion sous l’aisselle : forcément une réponse immunitaire ?

Si chez la majorité des individus, la présence de ganglions lymphatiques révèle l’efficience du système immunitaire, chez la femme enceinte, il peut s’agir d’un phénomène différent. Au cours de la grossesse, les seins de la future mère subissent en effet de profondes modifications. Les boules présentes sous les aisselles peuvent ainsi correspondre à l’augmentation volumique des glandes mammaires accessoires, qui vont réagir sous l’effet des hormones. Dans tous les cas, il est conseillé d’en parler à son médecin, son gynécologue ou encore sa sage-femme, afin de s’assurer de leur caractère bénin.

Publicité

Publicité
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité