Grossesse : fuite urinaire ou fissure de la poche des eaux ?

Grossesse : fuite urinaire ou fissure de la poche des eaux ?©iStock

Incontinence urinaire et grossesse vont souvent de pair. En effet, pendant la grossesse, l’utérus en grossissant a tendance à appuyer sur la vessie et provoquer quelques fuites urinaires. Mais comment fait-on la différence entre une incontinence urinaire et une fissure de la poche des eaux ?

Publicité
Publicité

Quelle est la différence entre une incontinence urinaire et une fissure de la poche des eaux ?

L’incontinence urinaire, très fréquente pendant la grossesse, est souvent observée lors d’un effort physique. Un éternuement ou le port d’une charge peuvent déclencher une fuite urinaire. La fissure de la poche des eaux est parfois difficile à repérer. Il s’agit de la perte de liquide amniotique. Elle peut se confondre avec des pertes vaginales car à la fin de la grossesse celles-ci sont abondantes et fluides. Contrairement aux fuites urinaires, la fissure de la poche des eaux se fait par écoulement régulier et non de façon brusque. De plus, le liquide amniotique est transparent, contrairement à l’urine. En cas de doute, le gynécologue procédera à différents examens pour vérifier qu’il s’agit d’une fissuration.

Publicité

Quels sont les traitements de l’incontinence urinaire ?

L’incontinence urinaire apparaît surtout en fin de grossesse car le poids de l’utérus peut être important, cela finit par détendre les muscles du périnée. L’incontinence urinaire pendant la grossesse est due à un léger relâchement des muscles du périnée. Ces muscles peuvent être renforcés par des exercices simples permettant de renforcer le périnée

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité