Rubéole : l'évaluation du taux des IGG

Rubéole : l'évaluation du taux des IGG

La rubéole est une maladie virale bénigne qui est dite immunisante : une fois atteint et guéri, on est immunisé contre la maladie. Cette affection est sans danger sauf si elle est contractée pendant la grossesse. La maladie passant parfois inaperçue pendant l’enfance il est important de savoir si on est immunisé, on dose alors ce que l’on appelle le taux d’IGG de la rubéole.

Publicité
Publicité

Qu’est-ce que le taux d’IGG ?

La rubéole ou Roseola epidemica est une maladie de l’enfance très contagieuse et bénigne. Elle se manifeste par de légers symptômes viraux, comme de la fièvre ou de petites éruptions cutanées, qui peuvent souvent passer inaperçus. Cependant, la rubéole si elle est contractée pendant la grossesse peut avoir des conséquences très graves sur le développement du fœtus. Il faut donc s’assurer que chaque femme enceinte est protégée contre ce virus. Pour cela il faut connaître l’immunité de la future maman. On procède à un test sanguin qui permet d’établir si la femme est immunisée ou non contre le virus : on dose le taux d’IGG. Le taux d’IGG représente le taux d’anticorps particuliers : les immunoglobulines de type G.

Publicité

Et un taux de rubéole IGG positif ?

Publicité
Un taux d’IGG positif signifie que la future mère est immunisée contre la rubéole : soit elle a contracté la rubéole naturellement avant la grossesse soit elle a été immunisée grâce à la vaccination. Si le taux d’IGG n'indique pas d'immunité naturelle ou artificielle, cela veut dire que la femme a un risque de contracter la rubéole pendant sa grossesse. Il faut alors prendre des précautions pour éviter au maximum le contact avec d’autres personnes potentiellement porteuses de la maladie. On recommande également à toutes les femmes ayant un projet parental et non immunisées contre la rubéole de se faire vacciner rapidement avant le début de toute grossesse.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité