Rougeole chez un bébé non vacciné : les risques

Rougeole chez un bébé non vacciné : les risques

La rougeole est une maladie virale très contagieuse fréquente chez les enfants. Il existe un vaccin (ROR) qui permet de la prévenir et qui s’administre chez les nourrissons en deux fois, le plus souvent entre 12 et 24 mois. Les bébés non vaccinés affectés par le virus doivent être pris en charge rapidement afin d’éviter les complications qui peuvent être très graves, surtout dans les pays en voie de développement.

Publicité
Publicité

Symptômes de la rougeole

La période d’incubation de la rougeole est d’environ 10 jours. La maladie se manifeste par une fièvre élevée, des troubles digestifs (diarrhées, vomissements, douleurs abdominales), une toux, un écoulement nasal, une perte de poids et des yeux gonflés. De petites taches blanches apparaissent sur les joues, annonçant l’arrivée imminente des taches rouges caractéristiques de la maladie. On parle alors de signe de Köplik. Quelques jours plus tard, des plaques rouges remplacent les taches blanches. Elles sont d’abord visibles sur le visage, puis gagnent progressivement le cou, le thorax et les jambes en l’espace de quatre jours.

Publicité

Traitement de la rougeole

Publicité
Le traitement de la rougeole est symptomatique. Le médecin prescrit des médicaments pour soulager la toux et le mal de gorge, ainsi que pour faire baisser la fièvre (antipyrétiques). Des antibiotiques sont indiqués en cas de surinfection pour éviter les complications (troubles respiratoires, otites, laryngites). L’enfant doit être régulièrement hydraté. Vaccin contre la rougeole Le vaccin ROR immunise contre les virus responsables de la rougeole, des oreillons et de la rubéole. Il s’injecte par voie sous-cutanée et est recommandé à tous les bébés. Il s’administre en deux fois : une première dose entre 9 et 12 mois, et une deuxième dose avant 24 mois.
Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité