Dépistage du cancer de la prostate positif : que se passe-t-il après ?

Publicité

Le cancer de la prostate est le cancer le plus fréquent chez les hommes. Il concerne environ un homme sur sept et est surtout lié au vieillissement. Le taux de survie à 5 ans est de 95 %. Le pronostic dépend essentiellement du stade auquel la tumeur est prise en charge, d’où l’importance d’un dépistage précoce. Que faire en cas de dépistage de cancer de la prostate positif ? Explications.

Publicité

Cancer de la prostate© Fotolia

Le bilan d’extension, une étape essentielle après un dépistage du cancer de la prostate positif

Les examens de référence qui permettent de diagnostiquer un cancer de la prostate sont le toucher rectal, le dosage de PSA (protéine synthétisée par la prostate) et la biopsie (prélèvements). Une fois le diagnostic posé, un bilan d’extension doit être réalisé. Ce bilan consiste à réunir un maximum d’informations avant de choisir le traitement approprié. Il consiste notamment à rechercher des métastases (tumeurs secondaires) et à mesurer l’extension de la tumeur grâce à l’imagerie médicale : IRM, scanner, tomographie par émission de protons, scintigraphie…

Publicité
Dépistage du cancer de la prostate positif : le choix du traitement

Le choix du traitement doit être discuté entre le médecin et son patient. Le médecin mentionne les traitements possibles, ainsi que les bénéfices et les risques associés à chaque traitement. L’ablation chirurgicale de la prostate (prostatectomie) est indiquée si les cellules cancéreuses n’ont pas migré vers d'autres organes. Les autres traitements incluent la chimiothérapie, la radiothérapie, le traitement hormonal et la cryochirurgie (traitement par le froid). Cette dernière est plutôt réservée aux petites tumeurs.

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité