Ostéoporose sévère : la fréquence chez l'homme

Ostéoporose sévère : la fréquence chez l'homme©iStock

L’ostéoporose touche un peu plus souvent les femmes que les hommes ; néanmoins, ces derniers ne sont pas épargnés. Mais qu’en est-il de l’ostéoporose sévère ? De quoi s’agit-il ? Quelle est la fréquence d’ostéoporose sévère chez les hommes ? Quel est le traitement de l’ostéoporose sévère chez l’homme ? Découvrez les réponses à ces questions dans cet article.

Publicité
Publicité

Ostéoporose sévère : définition

L’ostéoporose concerne deux à trois fois plus de femmes âgées que d’hommes en raison des modifications hormonales qui accompagnent la ménopause. Par ailleurs, les hommes possèdent une masse osseuse plus importante que celle des femmes. Néanmoins, eux aussi sont concernés par l’ostéoporose, généralement à cause d’une pathologie associée (dans 50 % des cas), d'une carence en vitamine D, ou d’un manque d’activité. Ainsi, à 80 ans, les hommes auront perdu environ 20 % de leur masse osseuse (contre 40 % chez les femmes). On parle d’ostéoporose sévère lorsque la pathologie s’accompagne de plusieurs fractures vertébrales.

Publicité

Fréquence de l’ostéoporose sévère

Environ 25 % des fractures du col du fémur, toutes causes confondues, se produisent chez un homme. Ces fractures, lorsqu’elles sont dues à l’ostéoporose, concernent un homme de plus de 80 ans sur neuf, et dans les six mois qui suivent cette fracture, plus de 20 % des patients décèdent suite aux complications.

Traitement de l’ostéoporose sévère

Le traitement de l’ostéoporose est identique chez l’homme et chez la femme (excepté le traitement hormonal substitutif). D’une part, il s’agit de traiter, le cas échéant, la pathologie responsable de l’ostéoporose. D’autre part, en cas d’ostéoporose sévère, on prescrira des biphosphonates (Actonel ou Fosamax) destinés à inhiber la résorption osseuse. On donnera également des recommandations pour favoriser les apports de calcium alimentaire. Enfin, des suppléments en calcium et en vitamine D seront prescrits, notamment chez les personnes âgées de plus de 75 ans.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité