Polyarthrite rhumatoïde : comment se pose le diagnostic

Publicité

Vous pensez être atteint de polyarthrite rhumatoïde ? Cette forme de rhumatisme inflammatoire invalide entre 1 % et 3 % des Français. Pour mieux la comprendre, découvrez comment se pose le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde.

Publicité

Polyarthrite rhumatoïde© Fotolia

Diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde : des critères spécifiques

Le diagnostic de la polyarthrite rhumatoïde n'est pas simple : il n'existe pas de test permettant de diagnostiquer précisément cette forme de rhumatisme. Le spécialiste s'appuie sur une liste de critères constituant des indices sérieux : la raideur matinale est supérieure à 30 minutes, les symptômes évoluent sur une durée supérieure à six semaines, plus de trois articulations sont touchées par l'arthrite, la pression des métatarsophalangiennes est douloureuse et l'atteinte est symétrique. Si tous les critères sont réunis, le médecin prescrit des examens médicaux spécifiques qui lui permettent de procéder à un diagnostic différentiel.

Publicité
Diagnostiquer la polyarthrite rhumatoïde par des examens médicaux

Le spécialiste dispose de plusieurs instruments pour s'assurer de la nature des rhumatismes. Le patient sera soumis à un bilan radiographique : radios détaillées des mains, des poignets, des pieds ou de toute articulation en souffrance. Un bilan sanguin permettra également de détecter la présence de facteurs rhumatoïdes et d'anticorps dans le sang. En examinant chacun de ces éléments, le médecin écartera une à une les maladies ayant des symptômes en commun avec la polyarthrite rhumatoïde pour poser un diagnostic final.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité