Yeux qui pleurent : un signe d'allergie respiratoire

Yeux qui pleurent : un signe d'allergie respiratoire©iStock

Les allergies respiratoires concernent de plus en plus de personnes. Généralement, elles se manifestent après une exposition à un allergène et peuvent provoquer des rhinites, de l’asthme, de l’eczéma, voire faire larmoyer les yeux. Quels sont les signes et les traitements d’une allergie respiratoire ?

Publicité
Publicité

Quels sont les symptômes d’une allergie respiratoire ?

L’allergie respiratoire est due à un emballement du système immunitaire : face à un allergène, le système immunitaire de l’organisme réagit de façon disproportionnée. L’allergie respiratoire peut alors provoquer de l’asthme (inflammation des bronches), de l’eczéma ou une rhinite allergique. Les yeux peuvent également être touchés et devenir rouges et gonflés. Ils peuvent démanger ou une sensation de brûlure peut être ressentie, ils peuvent également larmoyer abondamment.

Publicité

Quels sont les traitements de l’allergie respiratoire ?

La première chose à faire est de dépister les allergènes responsables des allergies chez un allergologue. Celui-ci procédera à une batterie d’examens qui permettra de comprendre quels sont les allergènes qui déclenchent les allergies. Généralement, la prise de médicaments de type antihistaminiques suffit à calmer les symptômes de l’allergie. En cas d’asthme, des médicaments de type bronchodilatateurs peuvent être utilisés pour lutter contre les crises. Les conjonctivites allergiques peuvent être soignées grâce à des collyres. En cas de fortes allergies, l’allergologue pourra proposer une désensibilisation sous forme d’injections ou de comprimés.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité