Épilepsie partielle : les traitements

Épilepsie partielle : les traitements

L’épilepsie est une affection neurologique provoquée par un court-circuit au niveau des neurones. On distingue deux principales formes d’épilepsie : l’épilepsie généralisée qui concerne toutes les zones du cerveau, et l’épilepsie partielle qui ne touche qu’une zone précise. Les antiépileptiques constituent le traitement de premier choix de l’épilepsie partielle, mais la chirurgie peut être envisagée dans les cas les plus graves.

Publicité
Publicité

Symptômes de l’épilepsie partielle

Parfois appelées crises focales, les crises d’épilepsie partielle durent quelques minutes. En cas de crise simple, le sujet reste conscient. Il ressent des fourmillements, il a des hallucinations, et ses muscles se contractent involontairement (spasmes). En cas de crise complexe, il n’est qu’à demi conscient, et ne se souvient pas de la crise. Il a le regard fixe, ne réagit pas aux stimulations et exécute des mouvements involontaires.

Publicité

Traitement médical de l’épilepsie partielle

Publicité
Le traitement médical de l’épilepsie partielle repose sur les antiépileptiques (phénobarbital, benzodiazépines, valproate). Ces médicaments ont pour rôle de prévenir les crises, et sont efficaces chez environ 75 % des patients. Si aucune crise n’est survenue pendant deux ou trois ans, le traitement peut être interrompu. Le risque de récidive est faible, mais il existe. Traitement chirurgical de l’épilepsie partielle La chirurgie peut être indiquée lorsque les crises continuent malgré la prise d’antiépileptiques, par exemple si une tumeur cérébrale est détectée. La radiochirurgie consiste à émettre des rayons X pour détruire des cellules du cerveau. L’électrocoagulation est une technique qui permet de détruire les tissus touchés en utilisant de l’électricité.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité