Bactérie : une cause de la maladie de Charcot ?

Publicité

Les causes de la maladie de Charcot, aussi nommée "sclérose latérale amyotrophique" (SLA), demeurent encore assez mystérieuses mais sont mieux connues de nos jours grâce à diverses études. Selon elles d'ailleurs, les bactéries ne pourraient pas être responsables de cette maladie dégénérative ! Zoom sur les origines probables de la maladie de Charcot. 

Publicité

Les causes de la maladie de Charcot : la polémique autour des bactéries

Une rumeur tenace affirme qu'une infection bactérienne serait la cause de la maladie de Charcot, du moins dans certains cas… En France, la polémique a surtout enflé en 2014, lorsque cette maladie s'est déclarée chez l'ex-tennisman Jérôme Golmard. Un chirurgien-dentiste a alors prétendu que son mal était lié à une infection bactérienne de sa mâchoire et s'est proposé de le soigner contre une somme d'argent conséquente… Outrés, plusieurs praticiens sont montés au créneau dont le professeur Vincent Meininger, spécialiste de la maladie de Charcot, pour rappeler qu'aucune étude scientifique n'a jamais pu prouver l'implication d'une quelconque bactérie dans cette pathologie…

Publicité
Quelles sont les véritables causes de la maladie de Charcot ?

Entre 5% et 10 % des cas de maladie de Charcot sont clairement d'origine héréditaire : la mutation de certains gènes est alors en cause. Mais dans les autres cas, les causes de la maladie de Charcot sont plus incertaines… Il semblerait toutefois que la sclérose latérale amyotrophique puisse être liée à la présence anormalement élevée d'un certain neurotransmetteur : le glutamate. Il existerait peut-être aussi une composante auto-immune à la maladie de Charcot. En d'autres termes, un dérèglement du système immunitaire des malades pourrait être lié à cette pathologie mais ce n'est encore que théorique.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité