infarctus cérébral

Les dernières actualités

Infarctus cérébral lacunaire : définition

L'infarctus cérébral lacunaire désigne un petit infarctus d'une petite artère située dans la tête. Ce type d'infarctus représente près d'un quart des accidents vasculaires cérébraux. Ce type d'infarctus touche particulièrement les sujets hypertendus. Une prévention et une prise en charge précoces de l'hypertension sont donc essentielles.

Infarctus cérébral lacunaire : la définition

Tout le monde a déjà entendu parler des infarctus du myocarde, cet arrêt de la vascularisation d’une région du cœur. Certains auront également entendu parler de l’infarctus cérébral qui désigne donc l’arrêt de l’alimentation en sang d’une partie du cerveau. En revanche, on connaît assez peu l’infarctus cérébral lacunaire.

Cœur : mangez du beurre !

Contrairement a ce qui est affirmé depuis des décennies, le beurre ne serait pas si mauvais pour la santé cardiovasculaire, révèle une étude américaine. Il pourrait même réduire légèrement le risque de diabète !

Manger un bol de muesli réduirait le risque de mourir d’une maladie cardiaque

Le muesli et tous les aliments à base de blé complet pourraient nous protéger des maladies cardiovasculaires.

Passer une semaine à mal dormir augmente le mauvais cholestérol

Une semaine de sommeil troublé suffirait à perturber les niveaux de cholestérol selon une étude finlandaise. 

L'infarctus cérébral sylvien superficiel

On parle d’infarctus cérébral lorsqu’une partie du cerveau cesse d’être correctement vascularisée. De la même façon qu’un infarctus du myocarde entraîne une nécrose de la partie du cœur qui n’est plus irriguée, l’infarctus cérébral provoque une atteinte définitive au niveau des neurones. Mais il existe plusieurs types d’infarctus cérébraux. Focus sur l'infarctus cérébral sylvien superficiel.

Infarctus cérébral postérieur : c'est quoi ?

Egalement appelé accident vasculaire cérébral ischémique, l'infarctus cérébral résulte de l'obstruction d'une artère cérébrale par un caillot sanguin. Plusieurs aires cérébrales sont susceptibles d'être impactées. Lorsque ce sont les artères cérébrales postérieures qui sont concernées par l'occlusion, on parle d'infarctus cérébral postérieur.

Infarctus cérébral postérieur : c'est quoi ?

Egalement appelé accident vasculaire cérébral ischémique, l'infarctus cérébral résulte de l'obstruction d'une artère cérébrale par un caillot sanguin. Plusieurs aires cérébrales sont susceptibles d'être impactées. Lorsque ce sont les artères cérébrales postérieures qui sont concernées par l'occlusion, on parle d'infarctus cérébral postérieur.

Les 6 aliments qu'il faut manger pour réduire le risque d'infarctus

Des chercheurs américains révèlent la liste des aliments contenant des bons gras et permettraient de réduire le taux de décès par crise cardiaque d'au moins 9%.

L'infarctus cérébral malin

Les infarctus cérébraux font partie des accidents vasculaires cérébraux (AVC), des problèmes circulatoires qui concernent chaque année environ 150 000 personnes en France. Les trois quarts de ces troubles concernent des personnes âgées de plus de 65 ans et il s'agit d'urgences médicales. Il existe toutefois différents types d'AVC, l'infarctus cérébral malin et l'accident ischémique transitoire (AIT) représentant 80 % d'entre eux.