Incontinence fécale : la chirurgie

Incontinence fécale : la chirurgie©iStock

L'incontinence fécale est un problème de santé courant mais encore tabou. L'incontinence fécale peut avoir des conséquences sociales et peut engendrer un mal-être. Pourtant plusieurs solutions existent, comme la chirurgie. Explications.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce que l'incontinence fécale ?

L'incontinence fécale est l'impossibilité de retenir une partie ou toutes les selles. L'incontinence fécale touche plusieurs millions de personnes en France. Les causes principales de cette incontinence sont une constipation chronique qui finit par endommager les nerfs permettant la défécation, une forte diarrhée, des lésions nerveuses causées par des maladies chroniques (diabète, sclérose en plaques) ou encore des muscles endommagés (à cause du vieillissement ou des accouchements) peuvent mener à une incontinence fécale. Le diagnostic est posé à l'aide d'un examen de manométrie qui permet de mesurer la pression à l'intérieur du canal anal.

Publicité

Quels sont les traitements de l'incontinence anale ?

L'incontinence fécale peut être traitée par différentes thérapeutiques. Dans la grande majorité des cas, l'incontinence fécale peut être soignée grâce à des médicaments, une rééducation ou un régime diététique. Si ces traitements ne suffisent pas, on peut procéder à une intervention chirurgicale. Il existe deux types d'opérations : la première permet de conserver les structures anatomiques (en stimulant par exemple le nerf honteux à la manière d'un pacemaker), la deuxième est proposée en cas d'atteinte des sphincters : il s'agit d'une pose de prothèse (sphincter anal artificiel par exemple).

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité