Examens et Interventions chirurgicales

Auto-examen des seins

Réagissez !
Publicité

Auto-examen des seins : Intérêt

L’auto-examen des seins (ou auto-palpation) regroupe un ensemble de gestes simples qui permet de bien connaître ses seins et de parvenir à détecter une éventuelle anomalie (grosseur…) pour le signaler à son médecin.
La palpation des seins réalisée par la femme peut permettre d’améliorer le dépistage du cancer du sein, même s’il ne peut en aucun cas se substituer aux autres moyens de dépistage (mammographie…). La mammographie est un examen de dépistage qui consiste en une radiographie des seins par rayons X permettant de déceler des changements pouvant être causés par un cancer du sein. La mammographie est recommandée dès l’âge de 50 ans puis tous les 2 ans. Elle peut être effectuée plus tôt si des cancers du sein existent déjà dans la famille.

Comment procéder à l'auto-examen des seins ?

L’auto-examen doit se faire de préférence après le cycle menstruel (aprés cette période, les tissus mammaires sont souvent plus tendus), une fois par mois.
1- Observation. Debout, devant la glace, mains sur les hanches, puis lever les bras, rejoindre les mains au-dessus de la tête. Passer ensuite les mains derrière la tête et pousser les coudes vers l’extérieur. Pendant que l’on fait cela, on regarde les plis que fait la peau des seins, on cherche d’éventuelles fossettes qui se creusent, des plaques de "peau d'orange ". On regarde ensuite le mamelon en guettant une fissure, des croûtes, du sang ou un écoulement.
2- Palpation. Lever le bras droit. Avec les trois doigts de la main gauche, palper le sein droit, fermement et complètement. En commençant par la partie externe, parcourir le sein en effectuant de petits cercles avec les bouts des doigts. Examiner tout le sein, surtout sur la zone allant jusqu’à l’aisselle. Chercher une grosseur ou une induration anormale sous la peau. Presser ensuite le mamelon pour vérifier qu’il n’y a pas d’écoulement.

Auto-examen des seins : Résultats

Si une grosseur ou une induration est ressentie lors de l'auto-examen, il faut en parler au médecin traitant ou au gynécologue.

Toutes les fiches examens et analyses

Je souscris à la newsletter medisite À la Une

Voir un exemple
Publicité

Ailleurs sur le web