Colopathie : l'homéopathie efficace ?

Colopathie : l'homéopathie efficace ?

La colopathie, qui touche près de 15 % des adultes, nécessite souvent une prise en charge globale, de la diététique au soutien psychologique en passant par le yoga et, si besoin, les médicaments. L'homéopathie peut-elle aussi faire partie du traitement de la colopathie ?

Publicité
Publicité

Les facteurs favorisants de la colopathie

Également appelée syndrome du côlon irritable (SCI) et syndrome de l'intestin irritable (SII), la colopathie fonctionnelle correspond à un dysfonctionnement intestinal au niveau du côlon ou du gros intestin. Si son origine est encore floue, il existe cependant des facteurs favorisants tels que le stress lié aux changements d'habitude, l'anxiété et la fatigue. Les différents traitements de la colopathie La colopathie fonctionnelle est bénigne mais elle peut vite devenir handicapante en raison de ses symptômes : fortes douleurs abdominales, ventre ballonné, constipation, diarrhée imprévisible… Heureusement il existe divers médicaments en cas de colopathie, du traitement traditionnel par antispasmodiques en passant par l'alimentation spécifique, la phytothérapie et l'homéopathie.

Publicité

Traiter la colopathie avec l'homéopathie

Publicité
Les remèdes homéopathiques sont efficaces sur l'intestin irritable puisqu'ils permettent d'en apaiser les symptômes, qu'il s'agisse des maux de ventre ou des troubles de la motilité. Chamomilla vulgaris (5 granules en 15 CH toutes les demi-heures jusqu'à amélioration) est notamment conseillé pour venir à bout des douleurs intenses. Nux vomica est quant à lui le remède idéal pour soulager la constipation, tandis qu'on lui préfère Carbo vegetalis en cas de diarrhée. Toutefois, si l'on présente les signes d'une colopathie, il reste toutefois préférable de consulter un professionnel de santé avant d'utiliser des traitements homéopathiques.
Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité