Chikungunya

Chikungunya : Définition

Lié à un virus (arbovirus) transmis par un moustique genre Aedes, le chikungunya a été à l'origine de plusieurs épidémies ces dernières années : les îles de l'océan indien, en particulier l'île de la Réunion avec plusieurs centaines de milliers de cas déclarés en 2006, les Antilles et la Polynésie début 2015 ainsi que quelques cas en France récemment.

Publicité
Chikungunya : Causes

La contamination par le virus du chikungunya s'effectue de personne à personne par l'intermédiaire de moustiques infectés (moustiques du genre Aedes).

Chikungunya : Symptomes

Cette maladie se manifeste sous la forme d'une forte fièvre (plus de 40°) qui dure 24 à 48 heures, ainsi que des douleurs articulaires et musculaires qui évoluent habituellement sur une dizaine de jours.

Chikungunya : Prévention

Pour se protéger du moustique responsable du chikungunya, il faut :

- Eviter les dépôts d'eaux stagnantes (eaux usées des canalisations, des gouttières bouchées, des pneus usagés, des arrosoirs, des brouettes, jeux d'enfants, bâches, poubelles ouvertes, coupelles sous les pots de fleurs, etc.) et renouveler une fois par semaine l'eau des vases et des coupelles sous les pots de fleurs. La plus petite retenur d'eau suffit aux moustiques tigres pour établir ses gîtes larvaires.

- Utiliser des "larvicides" dès le printemps dans les récipients d'eau que vous ne pouvez pas vider (cuves de récupération de pluie...).

- Utiliser des répulsifs fabriqués à partir de pyrèthres ou pyréthrinoides.

- Utiliser des machines-pièges qui répliquent l'odeur du gaz carbonique de certains acides de la peau et de la respiration, et attirent le moustique.

- Couvrir les grandes étendues d'eau (mare, étang...).

- Utiliser des lotions spéciales pour la peau, disponibles en pharmacies (vérifier la notice pour les femmes enceintes, ces lotions sont généralement interdites aux enfant.

- Porter des vêtements longs, amples et de couleur clair (le moustique est attiré par les couleurs sombres). Le choix du vêtement est important quand on sait que 40% des piqûres passent par les vêtements.

- Utiliser des moustiquaires imprégnées, notamment pour les bébés (les produits anti moustiques leur sont déconseillés car nocifs).

Chikungunya : Examens

Le prélèvement veineux se fait le plus souvent au pli du coude pour réaliser ce sérodiagnostic. Il n'y pas de conditions spéciales pour ce prélèvement, en dehors du fait de le réaliser cinq à sept jours après le début des symptômes. Un test précoce peut être réalisé dans les premiers jours (test RT-RCP). Les prélèvements doivent être conservés dans un réfrigérateur pendant, au plus, 24 heures.

Si le test revient négatif : il faut poursuivre la recherche d'un autre diagnostic et, le cas échéant, renouveler ce test devant la persistance des symptômes.

Si le test revient positif : l e diagnostic de Chikungunya est confirmé et des mesures thérapeutiques et de surveillance du patient devront être prises. Le diagnostic sérologique repose sur la présence d'IgM en moyenne à partir du 5ème jour après l’apparition des signes cliniques et celles d'IgG qui se positivent entre le 7ème et le 10ème jour et atteignent un maximum vers J15.

Chikungunya : Traitements

Les traitements sont dits "symptomatiques" car ils combattent les symptômes (fièvre, douleur), non le virus directement. Il n'existe pas actuellement de traitement antiviral spécifique du chikungunya.

Les traitements médicamenteux :

- des antidouleurs (ex : paracétamol)

- des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS : ibuprofène...)

- parfois des corticoides dans les cas de formes sévères.

Les médicaments de type salicylés comme l'aspirine sont par contre à éviter.

Des traitements à base de plantes ?

Aucun extrait naturel de plantes n'a démontré d'efficacité à ce jour contre le virus du chikungunya. Pire, certains produits peuvent être dangereux. "L es substances à base de plantes ou d’autres produits, dont il a pu être question, (peuvent) entraîner des complications sévères, voire mortelles, en particulier chez des personnes fragilisées" prévient le ministère de la Santé.

Chikungunya : Evolution

Après une contamination par le virus du chikungunya, il faut agir vite. L'infection peut devenir rapidement invalidante, et entraîner le décès.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité