Pêche

Pêche : Intérêt nutritionnel

Très peu énergétique (pas plus de 40 kcal/100g), la pêche est très rafraîchissante. Elle contient particulièrement des vitamines C , B3 et E. Consommées mûres, les fibres de la pêche sont bien tendres et bien digestes. La pêche est aussi une source intéressante de cuivre, de fer et de phosphore. Alcaline, elle aide à tolérer les aliments parfois trop acides.

Publicité
Pêche : Son histoire

En Chine méridionale, la pêche était consommée plus de 500 ans avant notre ère. De l'Asie, elle a ensuite progressé dans l'Occident en passant par la Perse (d'où son nom "Prunus persica"), l'Arabie, la Mésopotamie et l'Egypte. Ce n'est qu'au XVIe siècle que la France devient le premier producteur de prunes d'Europe. Dans les jardins du Roi Soleil, on en comptait plus de 30 variétés nommées entre autres "Belle de Chevreuse", "Belle de Vitry" ou "Téton de Vénus".

Famille

Rosacées.

Pêche : Sa production

En France, la production de pêches s'élève à 430 000 tonnes par an. Elle se concentre dans les régions Rhône-Alpes, Languedoc-Roussillon, Provence et Sud-Ouest. Les plus gros producteurs sont la Chine, l'Italie, les Etats-Unis, l'Espagne, la Grèce, la Turquie et l'Iran.

Saison

Ete, automne.

Conseils d'achats et d'utilisation

Les pêches sont cueillies à peine mûres et souvent vendues comme ça. Il faut les laisser à température ambiante pour qu'elles terminent leur maturation. Elles peuvent ensuite se conserver au réfrigérateur pendant quelques jours. La pêche se consomme fraîche crue ou cuite en confiture ou en tarte.

Précautions

La pêche peut provoquer des réactions allergiques chez des personnes ayant déjà eu des allergies orales.

Recettes

Crème pêche-framboise
Mousse pêche citron
Cake pour deux à la pêche au thé
Verveine rafraîchissante à la pêche

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité