Changement d'humeur : un symptôme de dépression nerveuse

Maladie psychique en pleine progression au sein de notre société, la dépression nerveuse peut potentiellement toucher tout le monde. Caractérisée par un sentiment de tristesse prolongée, cette pathologie fait aujourd'hui l'objet de traitements efficaces. Mais encore faut-il consulter et accepter de se faire aider…

Publicité
Publicité

© Istock

Comment reconnaître la dépression ?

La dépression nerveuse ne doit pas être confondue avec la déprime qui, elle, se traduit par une sorte de morosité ponctuelle. On parle plus couramment de coup de blues. Mais quand les idées noires s'installent durablement et altèrent la qualité de vie d'un individu, la dépression guette. Généralement, la mélancolie est associée à d'autres signes cliniques tels que l'asthénie, l'anxiété, les fluctuations de poids (perte ou prise), les troubles du sommeil, la baisse de l'estime de soi… Les symptômes de la dépression nerveuse peuvent varier considérablement d'un individu à l'autre. C'est leur durée dans le temps qui constitue une piste de diagnostic importante.

Publicité

Comment traiter la dépression ?

Lorsque les manifestations cliniques apparaissent, il est important de consulter un médecin le plus rapidement possible afin de prévenir l'installation de la maladie par une prise en charge adaptée. Le traitement de la dépression s'articule principalement autour de deux axes que sont la psychothérapie et l'administration d'antidépresseurs. En cas de dépression naissante ou légère, un simple soutien psychothérapeutique est parfois suffisant. Le recours aux antidépresseurs n'est préconisé qu'en présence de symptômes gênants ou handicapants au quotidien. Les dépressions sévères, elles, sont souvent prises en charge par des médecins psychiatres.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité