Bouton sous l'aisselle : un signe de cancer ?

Bouton sous l'aisselle : un signe de cancer ?©iStock

Les boutons de l’aisselle doivent être distingués des ganglions de l’aisselle qui, eux, dans certains cas particuliers, peuvent traduire un cancer du sein. En effet, les boutons peuvent survenir dans divers problèmes de peau et n’être jamais à l’origine d’un cancer. Faisons le point.

Publicité
Publicité

Bouton sous l’aisselle

Les boutons sous l’aisselle peuvent être dus à des pathologies cutanées telles que la maladie de Verneuil (petits points noirs et petits boutons parfois purulents), à une accumulation de bactéries, à des produits irritants (ceux présents dans les déodorants, tels que l’aluminium) ou des irritations dues aux frottements, au rasage ou à l’épilation à la cire. Les boutons sous l’aisselle sont donc bien souvent sans gravité (même s’il s’agit de kystes, voire de furoncles) et ils ne signent pas la présence d’un cancer.

Publicité

Ganglions à l’aisselle

Il est essentiel de bien faire la distinction entre les boutons à l’aisselle et les ganglions. En effet, les boutons sont en général douloureux (ou irritants) mais bénins. Les ganglions eux aussi peuvent être douloureux en cas d’inflammation, mais la douleur est de nature différente et elle s’accompagne d’un gonflement, ce qui les rend perceptibles au niveau du creux axillaire. En revanche, s’ils deviennent palpables (de façon prolongée) tout en restant indolores, le problème peut être plus important car il peut s’agir d’un cancer (du sein ou d’un lymphome). Pour autant, à ce stade, rien ne permet de l’affirmer (90 % des adénopathies sont bénignes) et des examens complémentaires seront indispensables pour poser le diagnostic.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité
Publicité