Un conseil pour prévenir le cancer colorectal

Publicité

Le cancer colorectal est l'un des cancers les plus fréquemment diagnostiqués dans les pays industrialisés. Mais lorsqu'il fait l'objet d'un dépistage précoce, son taux de survie à 5 ans excède les 90 %. C'est la raison pour laquelle les autorités publiques françaises élaborent régulièrement des campagnes de prévention du cancer colorectal.

Publicité

© Fotolia

Les symptômes du cancer colorectal

Etablir un diagnostic précoce du cancer colorectal est difficile si l'on se réfère uniquement aux signes cliniques qu'il génère puisque, en effet, la prolifération maligne peut rester longtemps asymptomatique. Néanmoins, certaines manifestations doivent constituer de véritables signaux d'alerte et pousser à consulter un médecin : présence de sang dans les selles, troubles persistants de la digestion, fatigue inexpliquée, amaigrissement sans perte d'appétit, troubles intestinaux…

Publicité
Le dépistage du cancer colorectal

La très grande majorité des cancers colorectaux se développent chez des personnes de plus de 50 ans. C'est donc à cette population spécifique que s'adresse le programme national de dépistage organisé du cancer colorectal. Tous les deux ans, chaque personne âgée entre 50 et 74 ans est invitée, par courrier, à réaliser un test immunologique totalement indolore. Réalisé directement à la maison, cet examen nécessite un prélèvement de selles qui sera ensuite analysé dans un laboratoire spécialisé. En cas de résultat positif, le patient sera alors adressé à un gastroentérologue, seul praticien habilité à poursuivre les investigations médicales en pratiquant, si nécessaire, une coloscopie.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité