Pneumonie à répétition et cancer : un lien ?

Publicité
Bronchite, pneumonie, pneumothorax, cancer du poumon… Une toux persistante et des douleurs thoraciques peuvent cacher une infection ou, dans les cas les plus graves, une tumeur maligne. Il arrive parfois que les pneumonies à répétition soient associées à un cancer des poumons.
Publicité

5391093-inline-500x334.jpg© Istock

La chimiothérapie, le maillon qui unit cancer des poumons et pneumonie

Très souvent lié au tabagisme, le cancer des poumons peut être primitif ou secondaire (métastase). Une fois diagnostiqué après des examens d’imagerie et une biopsie, il doit être pris en charge par une équipe pluridisciplinaire. Les principaux traitements proposés sont la chirurgie (ablation partielle ou totale du poumon), la radiothérapie et la chimiothérapie. C’est dans le cadre d’une chimiothérapie qu’existe le risque de pneumonies à répétition. Les médicaments utilisés pour combattre la tumeur attaquent les cellules cancéreuses, mais aussi d’autres cellules de l’organisme, notamment celles qui participent à la défense immunitaire. Pour cette raison, les personnes sous chimiothérapie présentent un risque plus élevé de développer des infections virales ou bactériennes comme la pneumonie.

Publicité
Les autres causes de pneumonie

La pneumonie est, dans la grande majorité des cas, provoquée par une bactérie, le pneumocoque. Elle menace en particulier les personnes atteintes d’une autre infection (grippe) ou maladie pulmonaire, comme la mucoviscidose ou la broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO), et celles qui ont un système immunitaire affaibli (VIH). La pneumonie se contracte parfois en milieu hospitalier pendant une réanimation : on parle alors d’infection nosocomiale.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité