Cancer de primitif inconnu : le cancer qu'on diagnostique quand il est trop tard

Le cancer de primitif inconnu est un cancer qui ne se révèle que par ses métastases, lorsqu’il s’est déjà propagé dans le corps. Mais comment reconnaître ce cancer ? Quels sont les moyens de lutte qui existent aujourd’hui pour combattre ces tumeurs ? Le docteur Arnaud Boutan-Laroze, chef de service d’oncologie médicale au Centre Hospitalier d’Argenteuil, nous répond.

Publicité
Publicité

© Adobe StockMedisite : Quelle est la définition du cancer de primitif inconnu ?

Docteur Arnaud Boutan-Laroze : Le cancer de primitif inconnu est un cancer qui se révèle à distance par des métastases – des cellules cancéreuses issues d’un foyer initial qui se sont déplacées dans l’organisme et qui se sont fixées dans un organe – sans qu’on retrouve leur origine. Dans ce type de cancer, la tumeur primitive est le plus souvent de petite taille, elle peut même avoir régressé. Elle est cependant agressive et envoie rapidement des métastases. Le terme inconnu signifie qu’on ne parvient pas à trouver la tumeur initiale malgré les examens médicaux standards.

Publicité

Medisite : Quels sont les symptômes du cancer de primitif inconnu ?

Dr Boutan-Laroze : Le cancer de primitif inconnu ne présente pas de signes caractéristiques. Les symptômes dépendent de la localisation des métastases ( métastases hépatiques , osseuses ou ganglionnaires par exemple). Quand il s’agit de métastases osseuses , le cancer de primitif inconnu se manifeste généralement par des douleurs. Les symptômes peuvent également consister en une altération de l’état général de la personne.

Medisite : Comment les médecins peuvent-ils reconnaître ce type de cancer et établir son diagnostic ?

Dr Boutan-Laroze : Les examens médicaux standards permettent de localiser le foyer secondaire du cancer. Une biopsie de ces cellules est alors réalisée et permet, grâce à des analyses moléculaires et génétiques, de confirmer qu’il s’agit bien de métastases. Le médecin va alors chercher à localiser le foyer primitif : il pose des questions au patient, tente de retracer son histoire en lui demandant par exemple s’il a récemment souffert de douleurs ou de saignements. Il effectue également des examens tels qu’une mammographie, un scanner ou un TEP scan , un examen d’imagerie qui permet de localiser les cellules cancéreuses – et donc le foyer primitif – grâce à l’injection d’un traceur, le glucose marqué avec une molécule de fluor. Le plus souvent, le foyer initial se situe dans le poumon , dans le pancréas, dans le tube digestif (côlon et voie biliaire), dans le sein, le rein ou les cellules germinales (ovaires et testicules) mais les examens ne permettent pas toujours de l’identifier. Dans ce cas, si malgré un bon interrogatoire, de bons examens d’imagerie et des prises de sang pour repérer les marqueurs tumoraux, le médecin ne trouve aucun foyer primitif, mieux vaut ne pas multiplier les examens et démarrer rapidement les traitements car ce type de cancer reste agressif .

Medisite : Combien de personnes sont touchées par un cancer de primitif inconnu et quelles sont leur chance de survie ?

Dr Boutan-Laroze : Les cancers de primitif inconnu représentent 2 à 5% des cancers diagnostiqués chaque année. Des progrès considérables liés à l’évolution des techniques d’imagerie médicale ont été faits ces dernières décennies, puisqu’il y a 20 ou 30 ans, ils représentaient 10 à 15% des cancers. Mais quand on diagnostique ce cancer, il est malheureusement souvent déjà trop tard. La survie à cinq ans est en effet inférieure à 5% et le pronostic de ce cancer reste mauvais puisque la chance de survie ne dépasse pas en moyenne 8 à 12 mois à compter du diagnostic. Certains cas offrent un pronostic plus favorable, notamment lorsque les métastases se localisent dans un ganglion proche du cancer primitif, par exemple dans le ganglion axillaire dans le cas d’un cancer primitif dans le sein. Cela signifie que le cancer ne s’est pas propagé sur une grande distance dans l’organisme.

Medisite : Quels sont les traitements dont disposent actuellement les médecins pour combattre le cancer de primitif inconnu ?

Dr Boutan-Laroze : Quand les médecins ne trouvent pas le foyer primitif du cancer, ils se tournent vers un traitement large de chimiothérapie au sel de platine associée à des agents chimiothérapiques comme les taxanes ou la gemcitabine. Selon la localisation des métastases, ils peuvent également y associer d’autres traitements tels que des thérapies ciblées.

Medisite : Actuellement, quels sont les espoirs en terme de lutte contre le cancer de primitif inconnu ?

Dr Boutan-Laroze : Les recherches médicales menées sur le cancer de primitif inconnu s’intègrent dans les recherches menées sur le cancer de manière générale. Le patient pourra bénéficier des nouveaux traitements développés par exemple contre le cancer du sein ou du poumon. Je pense notamment à l’ immunothérapie , mais aussi à l’élaboration de cartes d’identité génétique très précises des cellules cancéreuses qui permettront de mieux les comprendre et de mieux les combattre. Grâce à ces cartes qui recenseront les anomalies génétiques des tumeurs, on peut espérer que la proportion des cancers de primitif inconnu aura largement diminué d’ici une dizaine d’années.

Publicité

La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :
Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité