Un lien entre la bedaine et l'Alzheimer ?

Publicité

La bedaine n'est décidément pas bonne pour la santé ! Une recherche démontre que les personnes ayant trop de graisses abdominales seraient près de quatre fois plus à risque de perdre la mémoire et d'être atteints de démence en vieillissant.

Publicité

Vous n'arrivez pas à perdre du ventre ? Une nouvelle recherche menée à Chicago va peut-être vous remotiver. Des scientifiques ont en effet démontré que les gens ayant trop de graisses abdominales sont trois fois et demie plus à risque de subir des pertes de mémoire et d'être atteints de démence. Pourquoi ? A cause d'une protéine appelée PPAR-alpha. Explications : cette protéine qui contrôle le métabolisme des graisses dans le foie est aussi présente dans le centre de la mémoire du cerveau (l'hippocampe) et contrôle ainsi les processus de mémorisation et d'apprentissage. Les scientifiques ont constaté que les personnes ayant de la bedaine ont des niveaux inférieurs de protéine PPAR-alpha. En fait, à l'inverse des gens qui n'ont pas de surpoids, ils épuisent leurs niveaux de protéine dans le foie, mais aussi dans le corps tout entier, y compris leurs cerveaux. D'où un déficit cognitif possible.

Une solution ?

Publicité
Les scientifiques estiment que leur découverte pourrait conduire à la mise au point d'injections permettant d'améliorer l'apprentissage et la mémoire chez les personnes atteintes de démence. "Alors que les souris déficientes en PPAR-alpha sont pauvres au niveau de la mémoire et de l'apprentissage, l'injection de PPAR dans l'hippocampe améliore ces fonctions" a justifié le Dr Kalipada Pahan, un des auteurs de l'étude cité par le Dailymail. D'autres recherches doivent maintenant être menées pour voir comment il est possible de maintenir le niveau de cette protéine dans le cerveau pour préserver la mémoire.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité