Passer l'aspirateur : des risques pour la santé ?

Publicité

Une étude vient de montrer qu'au passage de l'aspirateur, les déchets d'origine humaine qui ont été absorbés peuvent être libérés et constituer des aérosols potentiellement nocifs pour la santé.

Publicité

aspiro_petite© Fotolia Bien pratiques les aspirateurs pour absorber nos déchets ! Sauf qu'ils en rejettent aussi une partie, sous une forme potentiellement nocive pour la santé.
Des chercheurs des universités de Queensland (Australie), Québec et Laval (Québec), ont collecté les sacs de 21 aspirateurs et ont mesuré leurs émissions, en utilisant une soufflerie d'air propre pour être certains qu'elles ne provenaient que de l'aspirateur. Parmi les diverses choses présentes dans l'aspirateur : des moisissures, des bactéries, certaines même résistantes aux antibiotiques...
L'étude montre que le passage de l'aspirateur peut libérer des quantités importantes de bactéries venant de l'homme et que "de telles émissions conduisent potentiellement à une inhalation d'aérosols infectés ou allergènes". Sont essentiellement mis en cause la peau humaine et les cheveux, étant de grosses sources de bactéries que l'on retrouvent dans la poussière au sol et et qui peuvent être rapidement remis dans l'air, et donc inhalés. Selon les scientifiques, ces aérosols pourraient avoir des effets indésirables sur la santé, notamment "chez les personnes allergiques, les nourrissons et les personnes avec une faible défence immunitaire".

En tout cas l'étude ne prouve pas l'existence d'un lien entre le potentiel contenu d'un aspirateur et des problèmes de santé, mais plutôt qu'il s'agit d'une source d'exposition à des bioaérosols. Alors principale recommandation : penser à changer régulièrement le sac de l'aspirateur - et ne pas oublier d'aérer.

Publicité
Source : Applied and Environmental Microbiology

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité