Manger gras accélère la maladie de Parkinson

Publicité

Une alimentation trop riche en graisses augmenterait le risque de développer la maladie de Parkinson.

Publicité

On le sait, une alimentation trop riche en matières grasses provoque diabète et obésité. Mais cela pourrait aussi causer des dommages cérébraux selon une étude allemande, publiée dans le Journale of Neurochemistry , le 11 août 2014.
Les chercheurs de l’Université de Tübingen ont mené cette étude sur des souris génétiquement prédisposées à développer la maladie de Parkinson. Nourries par des aliments gras, elles ont développé beaucoup plus rapidement cette affection neurologique en vieillissant. Il ressort de cette étude que l’accumulation de protéine alpha-synucléine, responsable de la maladie de Parkinson, alliée à un régime riche en matières grasses provoque non seulement l’obésité et le diabète mais aussi une accélération des maladies neurodégénératives, comme celle de Parkinson. "Cependant, les mécanismes moléculaires et cellulaires restent encore à élucider" ont précisé les auteurs.

Publicité
Vidéo. La maladie de Parkinson en 3D

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité