Grippe : un médicament qui serait plus efficace que le Tamiflu ®

Un nouveau traitement basé sur l’imitation du système immunitaire serait particulièrement efficace contre différentes formes de la grippe, selon des scientifiques de Seattle. 

Publicité
Publicité

© FotoliaDes chercheurs de l’Universté de Washington (Seattle - Etats-Unis) sont sur la piste d'un nouveau traitement pour combattre la grippe et notamment l’émergence de nouvelles souches de virus en continu.
Ils ont mis au point un médicament de synthèse "HB36.6", se liant aux protéines de la grippe, "hémagglutinines" (HA) et "neuraminidase" (NA), pour agir.

Le virus de la grippe ressemble à une balle recouverte de pointes qui sont en fait les protéines "HA" et "NA". Ces tiges peuvent muter de saison en saison et attaquer notre système immunitaire de différentes manières.
Les chercheurs avaient déjà identifié des médicaments susceptibles d’agir contre différentes souches de la grippe en activant la réponse immunitaire de l’hôte. Dans l’ étude actuelle les scientifiques de l’Université de Washington ont développé des petites molécules qui se lient à la tige HA, en imitant les anticorps protecteurs. Et le résultat s'est révélé particulièrement efficace.

Publicité
Plus d’impact que le Tamiflu®

L’étude a été effectuée sur la souris. Celles qui se sont vues administrer le médicament, en parallèle d’une injection du virus H1N1, ont survécu, sans perte de poids particulière, tandis que les autres sont mortes. Celles à qui ont avait injecté le traitement deux jours plus tôt n’ont développé aucun symptôme.
Le traitement a également été efficace chez des souris au système immunitaire affaibli par modification génétique, et a même eu plus d’impact que les doses de Tamiflu® données aux souris quotidiennement depuis 5 jours.

"Ces résultats montrent que les protéines de calcul ont une efficacité anti-virale puissante in vivo (organisme vivant) et suggère une promesse de développement d'une nouvelle classe de souches "HA" antivirales pour la protection thérapeutique et prophylactique (préventive) contre les souches saisonnières et émergentes de la grippe" a déclaré le Pr Deborah Fuller, auteur de l’étude.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité