Faux ongles : alerte sur un risque de développement de cellules cancéreuses

Faux ongles : alerte sur un risque de développement de cellules cancéreuses©iStock

La pose régulière de faux ongles exposerait à divers risques pour la santé, dont le développement de carcinome, un type de cancer de la peau. L’Académie nationale de pharmacie lance l’alerte.

Publicité
Publicité

Istock
Quel est l’impact des faux ongles sur votre santé ? L’Académie nationale de pharmacie alerte sur des effets secondaires parfois sévères liés à la pose régulière de faux ongles. La mise en garde concerne tous les types d’ongles artificiels : les capsules en plastique, les ongles sculptés en résine acrylique, les gels photopolymérisés ou "gels UV" mais aussi les vernis gels également appelés "vernis semi-permanents".

Publicité

Eczéma, panaris, infections et cancers de la peau

Parmi les effets secondaires constatés, l’Académie nationale de pharmacie dénonce la survenue d’allergies, d’eczéma autour de l’ongle, sous l’ongle ou sur le visage , d’ infections bactériennes, de panaris (ou paronychie) ou encore de troubles du sens du toucher liés à une altération de la sensibilité des doigts. Les techniques mécaniques (ponçage et dépôt d’acétone) utilisées en amont de la pose de faux ongles semblent également augmenter le risque de plaies autour de l’ongle et de décollements de l’ongle . Enfin, l’usage des rayons ultra-violets (UV) pendant la pose de gels UV ou de vernis gels pourrait engendrer des douleurs et des sensations de brûlure , une photosensibilisation et même des carcinomes, les cancers de la peau les plus fréquents chez l’Homme .

Renforcement des contrôles d’hygiène

Face à ces dangers, l’Académie nationale de pharmacie recommande un renforcement des mesures de prévention, notamment en terme d’"information des consommatrices sur les risques encourus et sur les bonnes pratiques". Cette instance préconise également un affichage explicite dans les salons sur les risques et les contre-indications, une amélioration des contrôles d’hygiène et du fonctionnement des lampes UV, la protection systématique des mains des clientes et la nécessité d’un certificat de qualification professionnelle. En août 2016, l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM) avait déjà alerté sur les risques d’allergies et de décollement d’ongles liés à l’usage de colle ou de résine pour fixer l’ongle artificiel.

Vidéo. Ongles : les signes qui doivent inquiéter

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité
Publicité