Ce qu’il se passe dans votre corps si vous arrêtez le sucre et l’alcool pendant 1 mois

Publicité

Un jeune Hollandais de 22 ans a tenté une expérience insolite : se priver d’alcool et de sucre pendant un mois. Découvrez les changements que ce régime a entraîné sur le corps du jeune homme.

Publicité

© FotoliaAlors que de plus en plus d’études scientifiques mettent en avant les méfaits du sucre sur la santé, un jeune Hollandais de 22 ans a voulu en avoir le cœur net, et a tenté une expérience sur son propre corps. Pendant un mois, Sacha Harland a éliminé le sucre et l’alcool de son régime alimentaire, pour voir si des changements allaient s’observer sur son organisme.

L’expérience a été retranscrite en vidéo et dans un article du DailyMail.

Publicité
Adieu burger et pizzas, bonjour fruits, légumes et poissons gras

Pendant un mois, le jeune Néerlandais a supprimé pizzas et burgers, bières et vin, chocolat... et tout ce qui contient du sucre transformé. En revanche, il a consommé des fruits frais, des légumes, des poissons gras, des fruits à coque, des œufs et des yaourts. Au début, Sacha Harland avoue avoir eu du mal. Non seulement il se sentait frustré de ne pas pouvoir manger comme à son habitude, mais en plus il était irritable et ne cessait de se focaliser sur ce qu’il pouvait manger ou non. Au bout d’une à deux semaines, le jeune homme a fini par s’établir des repas-types lui permettant de ne plus faire une fixation sur la nourriture.

Une baisse du niveau de cholestérol, de la tension artérielle et une perte de poids

Avant de commencer l’expérimentation, Sacha Harland a consulté un médecin du sport pour mesurer son poids, sa forme, sa capacité cardiaque et pulmonaire et son taux de cholestérol dans le sang. Le jeune homme pesait alors 81 kg, son taux de graisse corporelle était de 15,5% et son taux de mauvais cholestérol (LDL) de 4,6 mmol/L.
Après un mois d’effort, de frustrations, Sacha Harland a constaté des effets physiques, notamment l’énergie et la vitalité, mais aussi physiologiques.
Au bout d’un mois, le Hollandais a perdu 4,5 kg. Sa tension artérielle a par ailleurs diminuée ainsi que son taux de mauvais cholestérol, affichant désormais les 4 mmol/L, ce qui est dans la norme. Pour Sacha Harland comme pour sa diététicienne, c’est sans aucun doute une réussite. Reste à savoir si ce jeune Hollandais arrivera à garder un tel régime alimentaire sur le long terme.

Vidéo. Attention danger : nous mangeons tous trop sucré

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité