Cancer : un médicament responsable d'infections cutanées mortelles

Publicité

Dans une lettre adressée aux professionnels de santé, l'Agence nationale du médicament alerte sur des cas de fasciites nécrosantes pouvant menacer le pronostic vital rapportés chez des patients prenant de l'Avastin (bevacizumab).

Publicité

avastin cancer infection peau© Fotolia Médicament prescrit dans le traitement du cancer, l'Avastin ® a été associé à plusieurs cas de fasciites nécrosantes. L'Agence nationale du médicament (ANSM) et le laboratoire Roche fabriquant ce traitement ont décidé d'en alerter les professionnels de santé dans un courrier adressé en juillet 2013. "Des cas de fasciites nécrosantes, dont certains d'issue fatale, ont été rapportés chez des patients recevant Avastin ® , dans le cadre d'essais cliniques et depuis sa commercialisation. Il est recommandé d'arrêter Avastin ® et d'initier rapidement un traitement approprié dès le diagnostic de fasciite nécrosante", expliquent-ils.

Qu'est-ce qu'une fasciite nécrosante ?

Publicité
Il s'agit d'une infection rare des tissus mous de la peau caractérisée par une nécrose (ou "mort") se propageant rapidement le long des fascias superficiels et du tissu cellulaire sous-cutané. "Les cas de fasciite nécrosante rapportés dans les essais cliniques de Roche et les bases de données de pharmacovigilance sont survenus chez des patients atteints de différents types de cancers" précise l'ANSM. La majorité d'entre eux présentait une perforation gastro-intestinale, une formation de fistules ou des complications de la cicatrisation de la plaie, antérieure au développement d ela fasciite. Cette complication va être ajoutée aux effets indésirables de la notice d'utilisation du médicament.

En septembre 2012, les Prs Bernard Debré et Philippe Even citaient l'Avastin ® dans la liste des 58 médicaments qu'ils jugeaient "dangereux" pour la santé.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

Publicité