Cancer : le mode de cuisson potentiellement cancérigène

Publicité

Une étude suédoise révèle le modes de cuisson à éviter car il expose le sang à une niveau trop élevé d'une substance potentiellement cancérigène.

Publicité

Rôtir, frire, griller... Les modes de cuisson qui impliquent de faire brûler les aliments sont-ils toxiques ? C'est une réponse à laquelle des chercheurs Suédois ont tenté de répondre il y a quelques années et dont l'étude vient seulement d'être relayée par le journal Dailymail .

Potentiellement cancérigène ?

Publicité
Il y a 20 ans, les chercheurs ont étudié les cas d'ouvriers exposés à l'acrylamide, substance chimique utilisée pour nettoyer l'eau potable dans les stations d'épuration. Une étude première étude a démontré qu'ils avaient bu de l'eau contaminée et été en contact résultant en un taux d'acrylamide élevé dans leur sang. Pourtant une seconde analyse a révélé qu'en réalité ce taux élevé était plus dû à leur alimentation. En détaillant leur régime alimentaire ils ont noté que l'acrylamide était présente dans les aliments frits et particulièrement ceux riches en glucides et cuits à plus de 120°C et aussi dans le tabac.

Selon les chercheurs, il faut être exposé très longtemps et à forts taux pour qu'elle soit dangereuses mais ils recommandent de toujours faire cuire la nourriture à basse température et la laisser seulement dorer et non griller. En 2015 une étude aurait confirmé que l'acrylamide n'était pas liée à la plupart des cancers néanmoins il y aurait des suspicions dans les cas de cancers du reins et des ovaires.

Publicité

Publicité

Contenus sponsorisés

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité