Avoir beaucoup de rapports sexuels ne change pas la taille des lèvres vaginales

Publicité

Sur Twitter, une Américaine a posté deux photos de sandwich au jambon... quelques peu suggestives. Cette mère de famille a voulu expliquer par là que le vagin de sa fille ne ressemblerait pas à celui de la chanteuse Taylor Swift qui cumule les relations amoureuses. Elle devrait prendre quelques cours de physiologie.

Publicité

A quoi pensez-vous en voyant cette image ? Certainement à la même chose que les nombreux internautes qui surfent sur Twitter et sont tombés sur le post particulier d'une mère de famille Américaine Jennifer Mayers, pro-chrétienne et fervente supportrice du candidat à la présidence américaine Donald Trump. Sous ce cliché de deux sandwichs au jambon, une légende : "La raison pour laquelle je prêche la chrétienté ? Ma fille représente la droite. Le vagin de Taylor Swift le gauche." Pour ceux qui ne connaîtraient pas Taylor Swift c'est une jeune chanteuse américaine qui multiplie les histoires amoureuses et a donc une réputation assez sulfureuse...

Le vagin : très tonique et très élastique ne se déforme pas comme ça !

Publicité
Le tweet a été repris par la presse américaine et a fait réagir les pointilleux comme l'ont remarqué nos confrères de Slate.fr. Citant un article de Psychology Today, ils rappellent que le vagin est un muscle élastique donc qu'il ne peut se déformer au fur et à mesure des pénétrations sexuelles. Dans une interview, le médecin sexologue Gérard Leleu nous confirmait : "Le vagin est à la fois d'une grande élasticité et d'une grande tonicité pour « mouler » le pénis pendant les rapports sexuels. Il peut se détendre ou se rétracter en fonction des muscles qui l'entourent et de l'excitation sexuelle et s'adapter au pénis ." De plus comme ses parois sont composées de muscles, la cavité vaginale se referme sans souci. Ce qui permet de maintenir fermement un tampon en place, mais aussi au moment du rapport sexuel, quand le plaisir devient intense, d'enserrer le pénis et de se contracter fortement et de manière saccadée, entraînant l'orgasme. Au passage, plus les muscles du vagin ont une capacité à serrer, plus les sensations sont intenses .

Vagin et lèvres vaginales ce n'est pas pareil !

Par ailleurs, l'Américaine se trompe dans son tweet puisqu'elle fait référence visuellement aux lèvres vaginales et à la vulve, non au vagin. Le vagin est interne, c'est lui, lors de la pénétration du pénis, qui donne la jouissance. Les lèvres de la vulve sont externes et donc visibles par la femme. Leur aspect est propre à chaque femme et peut évoluer au cours de la vie, essentiellement sous l'action des hormones. Elles grandissent généralement au moment de la puberté, puis grossissent lors des grossesses (mais elles dégonflent après, d'où l'impression parfois que leur apparence a changé).

La vérité est désormais rétablie.

Publicité

Publicité

Ailleurs sur le Web

En Vidéo

En Vidéo sur Medisite

Publicité