Catalepsie : symptômes, traitement, que faire en cas de crise ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLa catalepsie est un trouble nerveux transitoire qui se caractérise par une raideur du corps. Les muscles figés donnent l’impression que la personne est changée en statue. Toutes les explications avec le Dr Patrick Lemoine, psychiatre.
Catalepsie : symptômes, traitement, que faire en cas de crise ?Istock

Définition : qu’est-ce que la catalepsie ?

La catalepsie est un trouble psychomoteur impressionnant dans lequel la personne est figée pour une durée plus ou moins longue. Elle se manifeste par des crises qui peuvent toucher seulement certains membres ou tout le corps.

« Une tierce personne peut déplacer un membre du sujet, le fléchir ou le placer dans une autre position qu'il va conserver : c’est la flexibilité cireuse, un signe caractéristique de la catalepsie », explique le Dr Patrick Lemoine, psychiatre. La personne en état de catalepsie est peu sensible au toucher ou à la douleur.

Chiffres : ce trouble psychomoteur est-il fréquent ?

Aucune étude épidémiologique ne s'est intéressée à ce jour à la catalepsie. « La catalepsie était assez courante autrefois, mais elle a presque complètement disparu de façon assez brutale », indique le psychiatre.

Quels sont les symptômes de la catalepsie ?

Les manifestations de la catalepsie sont si impressionnantes qu’elles pouvaient faire penser à la mort, à une époque où les outils diagnostics n’étaient pas aussi perfectionnés qu’aujourd’hui :

  • Une perte du contrôle musculaire.
  • Une rigidité du corps et du visage, figés dans une position parfois étrange.
  • Un maintien de la position lorsqu’une tierce personne déplace un membre.
  • Une pâleur.
  • Une diminution des sensations et une absence de réaction aux stimulations.
  • Un ralentissement des fonctions autonomes, en particulier les battements cardiaques et la respiration.

Quelles sont ses causes ?

La catalepsie est un phénomène qui pourrait être lié à un trouble de la protéine kinase A (PKA), une enzyme impliquée dans la transmission des signaux vers et dans la cellule, et neuromodulatrice de la dopamine. La catalepsie ne survient pas à partir de rien, elle est associée à une maladie sous-jacente :

  • Une pathologie psychiatrique, essentiellement la schizophrénie.
  • Un trouble neurologique, par exemple provoqué par le développement d’une tumeur, une crise d’épilepsie ou la maladie de Parkinson.
  • Le sevrage de certaines drogues, notamment la cocaïne.
  • Un choc émotionnel extrême.

Note : Les hypnotiseurs de spectacle jouent avec ce phénomène et peuvent induire la catalepsie aussi bien chez des hommes et des femmes que sur des animaux. La personne peut alors être placée, allongée, en équilibre sur les dossiers de 2 chaises.

Photographie ancienne d'un hypnotiseur de spectacle plaçant un homme en catalepsie

Photographie ancienne d'un hypnotiseur de spectacle plaçant un homme en catalepsie© Creative Commons

© CC - Auteur : inconnu - Licence : domaine public - Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Catalepsy_example.png

Quels sont ses facteurs de risque ?

Les personnes souffrant d’une pathologie psychiatrique sous-jacente peuvent basculer dans la catalepsie notamment à la suite d’un choc ou d’une privation de sommeil.

Quelles sont les personnes à risque ?

La crise de catalepsie touche majoritairement les personnes atteintes d’une affection psychiatrique.

Combien de temps dure cet état de flexibilité cireuse ?

Une crise de catalepsie peut durer de quelques minutes à plusieurs semaines. Certains cas de personnes cataleptiques durant plusieurs années ont même été décrits.

Est-il contagieux ?

La catalepsie n’a aucun rapport avec un microbe transmissible, elle ne présente donc aucun risque de contagion.

Qui, quand consulter ?

La personne victime d’une crise de catalepsie doit être conduite aux urgences.

Quelles sont les complications de la catalepsie ?

On ne connait pas de complication à la catalepsie. Le seul risque pour la personne est de souffrir de déshydratation et de dénutrition, si la crise se prolonge et qu’elle n’est pas nourrie et hydratée correctement.

Quels sont les examens et les analyses à pratiquer ?

Le diagnostic s’effectue sur une simple observation des symptômes au moment de la crise. Le médecin peut prescrire des examens complémentaires s’il soupçonne une maladie sous-jacente encore non-diagnostiquée.

Quel est le traitement de la catalepsie ?

Le traitement de la catalepsie est la prise en charge de sa cause. L’administration de médicaments myorelaxants peut aussi s’avérer utile pour détendre les muscles.

Les personnes sujettes à des crises de catalepsie d’origine psychiatrique bénéficient d’une prise en charge psychologique, et sont aussi traitées par des médicaments anti-psychotique s.

« Les électrochocs sont probablement le traitement le plus efficace dans la catalepsie, estime le Dr Lemoine. Ils sont moins dangereux et probablement plus efficaces que les neuroleptiques. »

Quelle conduite tenir face à une personne cataleptique ?

La réponse du Dr Patrick Lemoine, psychiatre :

« Il est important de rester vigilant face à une personne cataleptique, qui peut tout entendre et tout enregistrer. De plus, le réveil peut être violent : certains cas de patients soudainement meutriers ont été décrits. »

Comment prévenir la catalepsie ?

Il est impossible de prévenir la catalepsie.

Sites d’informations et associations

L’Association française de narcolepsie cataplexie et d’hypersomnies rares 

Source(s):

Traité de la catalepsie, Claude Étienne Bourdin. Ed. Librairie des sciences médicales, 1841.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.