Rétention d'eau : les remèdes homéopathiques

Que cela soit pendant une grossesse, à l’arrivée de la ménopause, ou à n’importe quel moment de la vie, faire de la rétention d’eau est à la fois déplaisant et inesthétique. Outre la sensation de devenir un ballon de baudruche, le gonflement des différentes parties du corps peut devenir handicapant lorsque l’on ne peut plus fermer son pantalon ou porter des sandales ! Des remèdes homéopathiques existent pour l’atténuer.
Fotolia

Pourquoi faisons-nous de la rétention d’eau ?

Notre sang est composé à plus de 60 % d’eau. Par un phénomène appelé la filtration, le sang alimente nos cellules en nutriments, en eau et en oxygène. En contrepartie, par le mécanisme de la réabsorption, les cellules chargent le sang en toxines et en dioxygène. La rétention d’eau, c’est tout simplement quand la réabsorption est inférieure à la filtration. Cela se traduit par un gonflement du corps, notamment au niveau des seins, du ventre, des jambes – et parfois du corps dans son ensemble. La rétention d’eau peut provoquer une prise de poids jusqu’à 2 kilos.

Quels sont les remèdes homéopathiques pour la rétention d’eau ?

L’homéopathie peut venir à notre secours comme remède contre la rétention d’eau. Si vous souffrez particulièrement des membres inférieurs, prenez, trois fois par jour, 2 granules de Thuya Occidentalis 5 CH. Pour une rétention d’eau généralisée dans tout l’organisme, préférez 2 granules de Natrum Sulfuricum 5 CH trois fois par jour. La cure doit se faire sur plusieurs mois pour être efficace. Si vous constatez que vous souffrez chroniquement de rétention d’eau, il est nécessaire de consulter votre médecin, car cela peut être le symptôme d’une maladie.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):