Sommaire

Les douleurs à l’articulation de l’épaule peuvent s’avérer très contraignantes au quotidien. La bursite est l’une des causes fréquentes de ces maux.

Bursite à l’épaule: définition et symptômes

La bursite peut survenir sur différentes parties du corps : les épaules certes, mais aussi les coudes, les genoux et la hanche. Il existe d’autres cas plus rares où cette inflammation apparaît, comme sur les chevilles, les pieds ou le tendon d’Achille. De quoi s’agit-il exactement ?

Aussi appelée hygroma, la bursite est la conséquence d’une inflammation au niveau de la bourse séreuse, souvent accompagnée d’un gonflement. Ce “petit sac” rempli de liquide synovial entoure les articulations situées entre les tendons et l’os.

À quoi sert la bourse séreuse ?

Quand un muscle se contracte, le tendon impose un mouvement en déplaçant l’os. L’ensemble des tendons de muscles situés au niveau de l’épaule s’intitule la coiffe des rotateurs, car les muscles en question coiffent la tête de l’humérus et entreprennent la rotation du bras. Elle permet de stabiliser l’articulation et combine l’action de quatre muscles différents : le sous-scapulaire, le sus-épineux, le sous-épineux et le petit-rond. Ensemble, ils permettent à l’être humain d’avoir de la force dans le bras.

Cette coiffe des rotateurs se trouve sous la clavicule distale et l’acromion, structures osseuses de l’épaule. Entre les deux éléments se trouve la fameuse bourse séreuse, une mince membrane de tissu qui contient un liquide synovial. Elle fait office de lubrifiant en facilitant le glissement entre l’os et le muscle.

Quels sont les symptômes d’une bursite ?

En cas d’inflammation de cette poche séreuse, on parle de bursite. Les symptômes sont assez proches de ceux de la tendinite. Vous pouvez ressentir une difficulté à bouger l’articulation, une raideur au niveau de la zone touchée... Mais aussi des chaleurs, des gonflements et des rougeurs. La douleur est telle qu’elle provoque l’éveil nocturne, voire la mauvaise humeur chronique du patient en cas de manque de sommeil réparateur. Généralement, la douleur est plus importante et vive lors de mouvements ou de pressions au niveau de la zone affectée.

Cette irritation, sur le long terme, peut provoquer des inflammations à la coiffe des rotateurs. Il peut également engendrer une abrasion de l’ensemble des tendons qui pourrait dégénérer en déchirure partielle ou totale.

S’il y a infection, une bursite septique peut se développer. Dans ce cas, d’autres symptômes apparaissent : état fébrile, infection au niveau de la peau, lésions cutanées.

Quelles sont les causes d’une bursite ?

Tout le monde peut développer une bursite. Néanmoins, ces inflammations ont plutôt tendance à faire leur apparition chez des personnes qui effectuent des mouvements répétés et appuyés avec le bras. C’est par exemple le cas chez des lanceurs de javelot ou encore des peintres. De ce fait, la pratique d’une activité quotidienne, de travail ou de sport peut être un facteur de risque de développement d’une bursite.

La localisation de la bursite dépend de la latéralisation du patient. Ainsi, les droitiers auront principalement des bursites à l’épaule droite et inversement pour les gauchers. Toutefois, une bursite est généralement consécutive à une tendinite. L’une comme l’autre est responsable de douleurs, notamment au repos, la douleur ayant tendance à s’estomper au mouvement.

Soigner une bursite à l’épaule: traitements et exercices

Soigner une bursite à l’épaule: traitements et exercices© Adobe Stock

Si vous observez des douleurs ou des gonflements à une épaule, vous souffrez peut-être d’une bursite. Comment la diagnostiquer ? Vous pouvez faire analyser un échantillon de fluide de la bourse infectée, ce qui vous permettra de retrouver la cause de l’inflammation. Il existe également d’autres examens qui vous permettront de savoir si vous avez un hygroma ou non : l’analyse sanguine, l’Imagerie par Résonance Magnétique (IRM), l’imagerie dynamique en échographie…

Glace, attelle, anti douleurs… Comment soigner une bursite ?

Dans la plupart des cas, les bursites se soignent très bien, sans complications. Il faut appliquer de la glace sur la zone touchée pour la dégonfler, calmer l’inflammation et atténuer la douleur. Vous pouvez répéter l’opération plusieurs fois par jour. Pas d’inquiétude si les douleurs persistent : il est d’usage qu’elles s’étendent sur quelques semaines. Les gonflements, eux, pourraient même durer plus longtemps encore. Il est important de mettre l’épaule au repos en portant une attelle par exemple.

Si la douleur est trop intense, votre médecin pourra vous prescrire des antidouleurs comme de l’aspirine, du paracétamol ou encore de l'ibuprofène. En cas de fort gonflement de la bourse séreuse et d’infection, une ponction du liquide peut être préconisée de même que la prise d’antibiotiques.

Pendant la pandémie de Covid-19, évitez les anti-inflammatoires

Pour rappel, dans le contexte de l’épidémie de Covid-19, il est déconseillé de prendre de l’aspirine à dose anti-inflammatoire ou antalgique (>500 mg/prise). En effet, la Société française de pharmacologie thérapeutique (SFPT) a déclaré que la prise d’anti-inflammatoires pouvait augmenter le risque de développer une forme grave du coronavirus. La SFPT est soutenue par le ministère des Solidarités et de la Santé.

Si la bursite est particulièrement gênante ou importante, votre médecin pourra retirer du liquide de la bourse séreuse pour soulager vos maux.

Bursite à l’épaule : comment la prévenir ?

Bursite à l’épaule : comment la prévenir ? © Adobe Stock

Pour éviter la bursite il faudrait, dans la mesure du possible, abaisser les surfaces sur lesquelles vous pratiquez vos activités, afin d’éviter la friction de vos articulations. Si ce n’est pas possible, il est recommandé de ménager vos muscles, notamment en faisant montre de prudence lorsque vous démarrez une nouvelle activité.

Lorsque vous effectuez des tâches répétitives ou intenses, prenez régulièrement des pauses et utilisez deux mains si vous portez des objets lourds. Si vous êtes sportif, vous pouvez d’ailleurs faire vérifier vos exercices et vos appareils par un spécialiste. Ainsi, vous diminuez les risques de développer cette inflammation.

Comment éviter la récidive ?

Si vous avez déjà eu un hygroma et que vous souhaitez prévenir une récidive, il existe des exercices ciblés pour renforcer la musculature de l'épaule : avec un ballon, des poids, un élastique... Rapprochez-vous d’un kinésithérapeute. Il vous permettra d’exercer en toute sécurité. Surtout, consultez votre médecin avant d’entreprendre un nouveau sport ou un nouvel exercice.

Qu’est-ce que la bursectomie ?

Si vous contractez régulièrement des bursites, vous pouvez vous faire opérer pour retirer la bourse séreuse infectée. Cela s’appelle la bursectomie. Pour l’épaule, on la retire généralement avec une arthroscopie. L’anesthésie peut être générale ou locale.

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Sources

Société française de pharmacologie thérapeutique (SFPT), 2 avril 2020

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.