Dans quels cas faut-il opter pour un traitement par chirurgie pour combattre une arthrose lombaire ?

La chirurgie n'est pas le traitement de premier choix pour guérir les personnes atteintes d'arthrose lombaire. L'intervention chirurgicale est en général indiquée uniquement en cas de situation urgente telle qu'une sciatique paralysante, la détection d'une tumeur ou un syndrome de la queue de cheval (atteinte des nerfs sacrés et coccygiens). Ce choix doit être longuement discuté entre le médecin et son patient. Ce dernier doit connaître les bénéfices et les risques de l'opération, ainsi que les effets indésirables. La décision est parfois prise au bout de plusieurs mois, lorsque les autres traitements mis en place ne donnent pas les résultats espérés.

Déroulement et avantages du traitement par chirurgie de l'arthrose lombaire

L'intervention chirurgicale consiste à libérer les racines prises entre les disques afin d'apaiser les douleurs. Les disques usés sont retirés et remplacés par d'autres disques. Il s'agissait autrefois d'une opération lourde, mais il existe aujourd'hui de nouvelles techniques moins invasives. De nos jours, les chirurgiens pratiquent une incision d'environ 20 mm. Un contrôle radiologique leur permet de travailler de façon très précise. Cette chirurgie mini-invasive réduit les risques d'infection, le temps d'hospitalisation et les douleurs postopératoires.

> Un expert santé à votre écoute !

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.