Maladies cardiovasculaires : les différentes valvulopathies

Les orifices des cavités cardiaques sont obturés par des valvules. Les valvulopathies sont des atteintes de ces valves, aortiques ou mitrales, qui provoquent soit un rétrécissement des orifices soit une insuffisance de fermeture des cavités cardiaques. 

Publicité

5650940-inline-500x333.jpg© Istock

À quoi correspond un rétrécissement valvulaire ?

Le rétrécissement valvulaire correspond souvent au durcissement des valvules qui ne s'ouvrent plus correctement. Une différence de pression sanguine apparaît donc de part et d'autre de la valve. C'est ce qui provoque le souffle cardiaque, que l'on entend à l'auscultation. Ces valvulopathies, qui peuvent toucher les valves aortiques ou mitrales, sont soit d'origine inflammatoire soit d'origine infectieuse. On retrouve souvent un essoufflement à l'effort puis au repos lorsque le rétrécissement est serré.

Publicité
Publicité

Qu'est-ce qu'une insuffisance valvulaire ?

L'insuffisance valvulaire correspond à un défaut de fermeture des valves, entraînant une fuite sanguine. Cette fuite est entendue à l'auscultation cardiaque. La découverte d'une insuffisance valvulaire est souvent fortuite, lors d'une visite chez le médecin. Elle peut provoquer un essoufflement à l'effort et des palpitations. Sur la radiographie pulmonaire, le cœur peut apparaître augmenté de volume. L'origine peut être infectieuse (rhumatisme articulaire aigu dans l'enfance), inflammatoire ou congénitale. Les valvulopathies peuvent être traitées chirurgicalement, lorsqu'elles sont évoluées. On propose alors le remplacement valvulaire.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X