Aphte génital, vaginal : symptômes, traitements

Certifié par nos experts médicaux MedisiteOn a tous eu, un jour, une petite ulcération douloureuse dans la bouche. Dans le langage médical, cette lésion est appelée "aphte". Beaucoup moins fréquents que les aphtes buccaux, les aphtes génitaux, eux, s'inscrivent souvent dans le cadre d'une pathologie spécifique : la maladie aphteuse.
Aphte génital, vaginal : symptômes, traitements©iStockIstock
Sommaire

Les aphtes peuvent également être présents sur les organes génitaux (gland chez l'homme ou vulve chez la femme). On parle d'aphte génital ou d'aphte vaginal.

La maladie aphteuse, qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une terminologie générique destinée à rassembler les différentes maladies susceptibles d'associer à la fois des lésions buccales et génitales.

D'autres organes, à l'image des viscères, peuvent également être impactés par la formation inopportune d'aphtes.

On remarque néanmoins que les femmes sont davantage concernées par les aphtes génitaux que les hommes. Le col de l'utérus, la région périnéale, le scrotum ou encore le vagin représentent ainsi des zones souvent affectées. Lorsqu'elle survient chez l'homme, la maladie aphteuse génitale touche majoritairement le gland et le scrotum.

La maladie aphteuse, quelles causes ?

Plusieurs pathologies peuvent provoquer des aphtoses. La principale d'entre elles est la maladie de Behçet, une maladie inflammatoire qui affecte les vaisseaux sanguins. Mais elle n'est pas la seule puisque la maladie de Crohn ainsi que toutes les maladies inflammatoires de l'intestin accroissent également le risque d'aphtes génitaux. L'apparition d'aphtes buccaux et/ou génitaux n'est pas toujours secondaire à une pathologie, mais peut révéler un déséquilibre alimentaire. La nutrition joue, en effet, un rôle important dans la formation de ce type de lésions. Mais des facteurs psychologiques peuvent également entraîner ce genre d'ulcérations.

Aphtes génitaux : quel est le traitement

En général, les aphtes guérissent spontanément en quelques jours et ne nécessitent donc pas de traitement. Toutefois, en cas d’ulcération génitale, il est nécessaire de rechercher une éventuelle cause infectieuse et réaliser un bilan de maladie sexuellement transmissible (MST) complet, pour ensuite pouvoir traiter le bon symptôme.

Aphte génital chez la femme : quel est le traitement ?

En cas d’aphte génital chez la femme, il faut avant de commencer un traitement, toujours faire une recherche de MST puis selon les résultats traiter.

En cas d’aphte simple, il convient d’effectuer une surveillance, mais si la douleur est trop importante il est possible d'utiliser des antalgiques type paracétamol.

Aphtes génitaux : comment définir la maladie de Behçet ?

La maladie de Behçet est une maladie inflammatoire qui affecte les vaisseaux sanguins. La particularité est une aphtose bipolaire, localisées dans deux zones : muqueuse de la bouche et muqueuse des grandes lèvres au niveau de l'appareil génital, mais également une atteinte des yeux, de la peau, des articulations, du système nerveux et des veines (occlusions) ou des artères. L’évolution de la maladie de Behçet se fait par poussées entrecoupées de périodes d’accalmie.

Il n’y a pas de traitement à l’heure actuelle qui guérisse définitivement cette maladie. Cependant, les traitements disponibles permettent de la contrôler avec un risque de rechute à l’arrêt des traitements. Ainsi, une surveillance en consultation au long cours est nécessaire.

Aphtes génitaux et fatigue : existe-t-il un lien ?

La grande majorité des aphtes guérissant spontanément sans traitement. La survenue d'aphtes sur les organes génitaux ou de signes généraux tels que fièvre, fatigue et diarrhée doivent pousser à consulter un médecin.

Aphte buccal et génital : que faire ?

La présence de plusieurs aphtes buccaux ou génitaux est appelée aphtose. C’est une pathologie où les aphtes peuvent apparaître en divers endroits, notamment les parties génitales. On distingue les aphtoses simples, qui guérissent spontanément en suivant des conseils stricts d’hygiènes, des aphtoses sévères et récidivantes pour lesquelles une consultation médicale est recommandée.

Aphte génital et grossesse : existe-t-il des risques ?

La manière dont se déclare l’aphtose se rapproche de l’herpès, une affection qui peut être dangereuse pour le bébé si elle apparaît en toute fin de grossesse et si elle se trouve toujours là au moment de l’accouchement, il n’a cependant pas été prouvé scientifiquement qu’elles aient plus qu’un petit air de famille.

La maladie de Behçet peut toucher des femmes jeunes, ainsi la question d’une grossesse peut se poser car elle est souvent associée à une rémission de la maladie, c’est-à-dire une diminution ou une disparition des symptômes.

Il y a plutôt une aggravation de la maladie, dans 20 % des cas. La maladie n’a en revanche pas d’impact sur la grossesse : il n’y a pas plus de complications chez les femmes ayant la maladie de Behçet.

Avant d’envisager une grossesse, il est conseillé d’en parler avec son médecin pour pouvoir choisir une période où la maladie est peu active et adapter le traitement car certains médicaments (immunosuppresseurs par exemple) sont nocifs pour le fœtus et doivent être associés à une contraception pour éviter tout risque.

Aphte génital : existe-t-il des risques en cas d’accouchement ?

Quelques cas de maladie de Behçet chez les nouveaux-nés de mère atteinte (Behçet néonatal) suggèrent que le fœtus peut être affecté pendant la grossesse. Ce Behçet néonatal est heureusement rare, transitoire et régresse généralement rapidement après la naissance.

Aphte génital : peut-il se transmettre ?

Non, la maladie de Behçet n’est pas contagieuse.

Aphte vaginal et aphte sur le vagin : que faire ?

L'aphte vaginal est un des moins fréquents des aphtes. Un aphte vaginal peut être localisé n'importe où sur la paroi du vagin. On confond parfois les aphtes vaginaux avec l'herpès vaginal. Le diagnostic doit être fait par un médecin spécialiste.

Aphte vaginal : quel est le traitement ?

Votre dermatologue vous prescrira de la crème EMLA qui est un anesthésiant de contact. Là aussi il est préférable de le consulter en présence d'un aphte vulvaire en poussée. En fonction de votre cas d'autre traitements pourront vous être proposés.

Aphte vaginal avec du pus : que faire ?

En cas de pus sur un aphte vaginal, il faut suspecter une surinfection bactérienne. Il convient de rechercher la cause pour traiter en fonction du résultat

Aphte vaginal : que faire en cas de saignements ?

En cas de saignements d’un aphte vaginal, ne pas hésiter à consulter afin que le professionnel de santé recherche des éventuelles lésions traumatiques ou cancéreuses.

Ce cas reste exceptionnel.

Aphte vaginal chronique : comment s’en débarrasser ?

On parle d'aphtes récidivants lorsque les aphtes reviennent périodiquement. Les aphtes apparaissent le plus souvent chez un sujet sain, de façon isolée, et guérissent spontanément ; Il faut néanmoins rechercher une potentielle autre maladie et notamment une IST (infections sexuellement transmissibles) et éventuellement faire une biopsie pour éliminer un cancer.

Mycose et aphte vaginal : que faire ?

La mycose vaginale est infection gynécologique qui est une vraie source d’inconfort et qu’il faut traiter en priorité, précise le Docteur Della Valle, médecin généraliste. Ainsi, il faudra prendre rendez-vous avec un gynécologue pour confirmer que vous êtes atteinte de mycose vaginale puis il vous fournira un traitement approprié, donné sur ordonnance.

Néanmoins, Il est tout à fait possible de voir cohabiter des aphtes vaginaux et des mycoses.

La Téléassistance, Découvrez LA SOLUTION pour protéger vos proches ! Obtenez le GUIDE GRATUIT

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

mots-clés : Vagin