Fatigue : un signe que le foie est malade

Publié le 22 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
En cas de maladie du foie, les symptômes sont nombreux. En effet, le foie est un organe majeur qui exerce de nombreuses fonctions vitales au sein de l’organisme et, en cas de maladie du foie, diverses réactions vont être significatives. La fatigue est l’une d’entre elles.
Publicité

6754575-inline-500x333.jpg© Istock

Maladie du foie: symptômes

De nombreux symptômes peuvent être retrouvés en cas de problème de foie :- des troubles digestifs,- une douleur au niveau de l’abdomen (notamment sous les côtes du côté droit, là où se situe le foie, et qui peut irradier vers l’épaule droite),- une sensation de pesanteur ou une masse palpable au niveau du foie,- une perte d’appétit,- une jaunisse (coloration jaune de la peau et des yeux), qui est un signe majeur d’atteinte hépatique puisqu’elle traduit une accumulation excessive de bilirubine (un pigment biliaire de couleur jaune produit par le foie),- des nausées,- une décoloration des selles et/ou des urines foncées plusieurs jours d’affilée,- une mauvaise haleine,- une grande fatigue…Tous ces symptômes peuvent avoir pour origine un problème de foie, mais tous peuvent également s’expliquer par d’autres pathologies plus ou moins sévères. Il en va de même de la fatigue. Ainsi, seul un examen médical poussé permettra de déterminer l’origine exacte de la fatigue.

Publicité

Maladie du foieet fatigue

Etant donné le très grand nombre de fonctions dont le foie a la charge, comme nous venons de le voir, les symptômes d’une maladie du foie peuvent être très variés. Néanmoins, une importante fatigue, même si elle peut avoir de nombreuses autres origines, fait partie des symptômes majeurs d’un trouble hépatique. En effet, aussi bien un cancer du foie qu’une cirrhose, une hépatite ou une stéatose hépatique peuvent générer une très grande fatigue. Par ailleurs, d’autres troubles hépatiques beaucoup moins sévères (un simple foie engorgé par exemple) peuvent eux aussi entraîner une grande fatigue.

Publicité

Fatigue et cancer du foie

Si le cancer du foie (comme n’importe quel cancer) entraine une fatigue intense, c‘est entre autres parce que l’organisme déploie une incroyable quantité d’énergie pour lutter contre la maladie. Néanmoins, une fatigue ne signe pas à elle seule un cancer. Ce n’est que lorsqu’elle s’accompagne d’autres symptômes ou d’examens complémentaires aux résultats inquiétants qu’on peut commencer à suspecter un cancer. Par ailleurs, les traitements contre le cancer, et notamment la chimiothérapie, sont eux aussi responsables d’une grande fatigue, soit à cause de l’anémie qu’ils génèrent, soit en raison de leurs divers effets secondaires.

Autres maladies du foie et fatigue

En ce qui concerne la cirrhose biliaire ou l’hépatite (notamment l’hépatite chronique C), l’intensité de la fatigue dépend bien souvent de la sévérité de la maladie. Cette fatigue est due cette fois encore à l’énergie déployée par l’organisme pour lutter contre la maladie et au surrégime imposé au foie qui est un organe très énergivore en raison des nombreuses fonctions dont il a la charge. La fatigue constitue dans ces cas-là un symptôme majeur qui peut rapidement orienter vers un diagnostic de pathologie du foie.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X