Sommaire

L’incontinence est une vraie pathologie

L’incontinence est une vraie pathologie© Istock
On croit trop souvent que seules les femmes qui ont eu des enfants ou les personnes âgées sont touchées… mais les hommes aussi peuvent être concernés, et ce dès la quarantaine.

C’est même une zone sensible du corps masculin à cause de sa très grande proximité avec la prostate, la glande qui produit la majeure partie du liquide séminal. L’incontinence peut être liée à une hyperactivité de la vessie, ou à une déficience de l’un des sphincters qui retiennent l’urine, le sphincter strié. " C’est un muscle, rappelle l’urologue Marc Galiano. Il peut être affaibli par l’âge ou un acte chirurgical ". De fait : la plupart des problèmes qui touchent la prostate ont des répercussions sur le système urinaire.

Vous n’êtes pas le seul

Vous n’êtes pas le seul© Istock" 90% des hommes ont une prostate qui grossit avec le temps, c’est ce que l’on appelle l’adénome de la prostate, explique le Dr Galiano. Elle peut gêner le système urinaire et provoquer, par exemple, des urgences mictionnelles.
Quelles causes : si on ne va pas aux toilettes, il arrive que l’on ait quelques fuites peu importantes". Une prostate trop grosse peut aussi empêcher la vessie de se vider correctement, et provoquer de petites pertes incontrôlables.

Les fuites urinaires sont courantes après une opération

Les fuites urinaires sont courantes après une opération© Istock

"La chirurgie de la prostate, essentiellement des cancers, est la principale cause d’incontinence masculine", confirme le Dr Marc Galiano. D’après les estimations des chirurgiens, environ 50% des hommes qui viennent de subir une ablation de la prostate souffrent d’incontinence, car l’opération fatigue le sphincter strié.

"Elle disparaît en grande majorité au bout de 6 mois, sauf pour 4% des patients", constate notre spécialiste. Et pour cause : la localisation du sphincter strié rend l’opération délicate, et il peut être lésé par accident. Le phénomène est un peu plus rare pour les chirurgies de l’adénome de la prostate.

C’est presque toujours transitoire

C’est presque toujours transitoire© IstockIl existe des solutionspour tous les problèmes d’incontinence. " Les fuites urinaires consécutives à une opération se règlent, la plupart du temps, par une rééducation de 3 à 6 mois chez un kinésithérapeute ", rassure le Dr Galiano. Si ce n’est pas le cas, le médecin peut proposer des médicaments ou une opération chirurgicale. Notre interlocuteur explique : " On pose une bandelette qui replace et soutient l’urètre". Si nécessaire, un sphincter artificiel peut venir à bout des incontinences les plus importantes.

Il existe des protections 100% adaptées aux hommes

Il existe des protections 100% adaptées aux hommes© Fotolia
Les protections masculines sont fines et en forme de coque pour respecter l’anatomie de l’homme
spécialement conçues pour s’adapter à l’anatomie masculine. Elles existent pour tout type de fuites urinaires, des plus légères aux plus importantes, et permettent de profiter des activités au quotidien. "Certains patients ne veulent pas se faire opérer et assument totalement leurs protections, observe le Dr Galiano. Ils les portent à plein temps ou juste pour faire du sport, par exemple".

> Téléchargez gratuitement votre guide mutuelle senior 2022 et économisez sur votre facture santé ! En savoir plus >

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.