Sciatique : les solutions remboursées

Douloureuse, la sciatique peut cesser spontanément après quelques mois. Sa persistance fait soupçonner une hernie discale. Quelle que soit la cause d’une sciatique, un traitement peut s’avérer indispensable. De nombreuses solutions sont prises en charge.
Istock

Névralgie sciatique ou sciatalgie? Il faut consulter

La névralgie sciatique est due au pincement de la racine du nerf sciatique au niveau des vertèbres lombaires. La principale cause en est la hernie discale. On parle de sciatalgie lorsque la douleur est ressentie sur le trajet du nerf sciatique, c’est-à-dire depuis la fesse jusqu’au pied. Névralgie sciatique et sciatalgie nécessitent une prise en charge médicale. Le traitement dépend de la cause exacte de l’affection. On commence par consulter.

Sciatique et mal de dos: traitements antidouleur remboursés

Dans le cas d’une sciatique, le traitement commence par une prescription médicamenteuse afin de faire cesser la douleur. Ces médicaments qui sont remboursés par la Sécurité sociale et les mutuelles complémentaires sont:- les antalgiques ;- les myorelaxants ;- les anti-inflammatoires ;- les corticoïdes sous forme d’infiltration.

Sciatique: des examens complémentaires remboursés

Si la sciatique persiste pendant plusieurs semaines, des examens d’imagerie sont nécessaires pour permettre un diagnostic plus poussé. Radiographie, IRM, scanner ou encore topographie sont des actes remboursés par la Sécurité sociale et les mutuelles santé. Il en est de même lorsque le patient est orienté vers un rhumatologue.Bien entendu, quand une intervention chirurgicale est nécessaire pour guérir une sciatique avec complications, le patient bénéficie d’une prise en charge.

Traitement sciatique: quel remboursement pour les médecines douces?

Chiropraxie, ostéopathie, acupuncture donnent de bons résultats en cas de sciatique ou de mal de dos. Or, les dépenses liées à ces médecines douces ne sont pas remboursées par l’Assurance maladie. Un remboursement au moins partiel est toutefois possible pour les patients qui adhèrent à une mutuelle complémentaire. Chaque complémentaire santé applique son propre montant de remboursement des médecines douces. Il est donc utile de se renseigner auprès de sa mutuelle ou de relire les garanties notifiées au contrat.En revanche, cure thermale – exclusivement sur prescription médicale – et kinésithérapie sont des solutions efficaces en cas de sciatique. Elles donnent lieu à une prise en charge par la Sécurité sociale.

Quand la sciatique est reconnue maladie professionnelle

Certaines professions exposent à un risque accru de développer des pathologies affectant la colonne vertébrale. Ainsi, une sciatique peut être prise en charge par l’Assurance maladie au titre d’une maladie professionnelle. Ce cas de figure concerne les salariés, les titulaires d’un régime spécial, ainsi que certains cas particuliers qui ne relèvent pas de ces situations. Il en est de même pour les personnes ayant souscrit un contrat d’assurance volontaire individuelle.N’hésitez pas à déposer une demande de prise en charge au titre d'une maladie professionnelle auprès de votre caisse, d’un commun accord avec votre médecin.

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source(s):
La rédaction vous recommande sur Amazon :