Sommaire

Prendre des médicaments inutiles

Prendre des médicaments inutiles© Istock
Les médicaments sont l'ennemi numéro un du foie car tous ceux que nous avalons par voie orale passent par cet organe qui les transforme pour en extraire le principe actif. Or, certains, comme le paracétamol ou l'ibuprofène que l'on prend de manière courante pour calmer des douleurs, peuvent être toxiques pour le foie et causer notamment des hépatites. Voilà pourquoi la quasi totalité des notices indiquent des effets indésirables possibles pour le foie. Et comme nous ne sommes pas tous égaux et que certains foies sont plus fragiles que d'autres, ce n'est pas une question de quantité : de faibles doses peuvent parfois suffire à l’abîmer.
Bilan : "Il ne faut jamais prendre un médicament dont on n'a pas besoin. On en consomme souvent trop ou bien on prend certains traitements trop longtemps. Il ne faut garder que les médicaments vraiment utiles et éviter les autres, en prenant régulièrement l'avis de son médecin", rappelle le Dr Victor de Ledinghen, hépatologue.

Boire trop d'alcool augmente le risque de cirrhose

Boire trop d'alcool augmente le risque de cirrhose© IstockConsommé en excès, l'alcool créée une inflammation au niveau du foie qui entraîne à son tour une fibrose (formation de tissus fibreux dans le foie) puis une cirrhose (le foie devient tout dur alors que c'est à la base un organe mou). Cette maladie du foie l'endommage de manière irréversible et peut entraîner des dysfonctionnements, voire un cancer. "Une consommation excessive d'alcool au cours d'une soirée ponctuelle ne va pas à elle seule mettre en danger le foie.
Ce qu'il faut faire ? En revanche, ce qui est très néfaste, c'est une consommation en trop grande quantité, régulière et dans la durée", nuance le spécialiste. Si l'OMS recommande un maximum de 14 verres par semaine (soit 2 verres/jour maximum) pour une femme et 21 verres par semaine pour un homme, seuil au-delà duquel la consommation d'alcool devient dangereuse pour la santé (et pas seulement pour le foie), en réalité c'est déjà beaucoup ! Moins on en consomme et plus ça reste occasionnel, mieux c'est.

Attention au sucre il se transforme en graisse

Attention au sucre il se transforme en graisse© IstockLe sucre est métabolisé par le foie, où il se transforme en graisse. Lorsque celle-ci est stockée en excès, elle peut entraîner une inflammation du foie, avec à la clé fibrose, puis cirrhose. Ce qu'il faut faire : Même si le sucre se cache partout, le Dr de Ledinghen conseille de "commencer par changer un peu ses habitudes pour limiter tout le « sucré » qui est en trop : le sucre dans le café, les carrés de chocolat le soir devant la télé, la glace en fin de repas, les boissons type soda, etc. Cela peut déjà suffire à protéger son foie".

Etre trop inactif empêche d'éliminer la graisse

Etre trop inactif empêche d'éliminer la graisse© Istock"Le foie aime bien l'exercice, car l'activité physique entraîne une dépense d'énergie qu'on va chercher dans le foie, ce qui l'aide à éliminer la graisse en excès", rappelle l'hépatologue.
Ce qu'il faut faire : il faut dans l'idéal marcher en continu au moins 30 minutes par jour, penser à prendre les escaliers plutôt que l'ascenseur, à aller chercher son pain à vélo plutôt qu'en voiture... Autant de petits efforts dont votre foie vous sera reconnaissant, sans compter que c'est bon aussi pour tout le reste (cœur, articulations, risque de cancer...).

Manger en trop grande quantité

Manger en trop grande quantité© IstockPlus on avance en âge et plus il faut limiter les quantités dans l'assiette et éviter par exemple de se resservir par gourmandise. "En effet, en vieillissant, le métabolisme de base ralentit et on dépense moins de calories."
Ce qu'il faut faire : il faut donc veiller à ne pas remplir le réservoir au-delà de ses besoins, car toute l'énergie en excès va dans le foie où elle est transformée sous forme de graisse", explique l'hépatologue.

Prendre trop de ventre

Prendre trop de ventre© IstockLorsqu'on est en surpoids, il y a la graisse qui se voit, mais aussi celle, invisible, qui se cache dans le foie. "On sait qu'il y a un lien très étroit entre la graisse abdominale, donc le tour de taille, et le taux de graisse dans le foie", note le Dr de Ledinghen. Mieux vaut éviter de prendre du poids, en particulier au niveau du ventre, pour protéger son foie contre l'excès de graisse et l'inflammation qui l'accompagne.

Ne pas surveiller son cholestérol

Ne pas surveiller son cholestérol© IstockL'un des (nombreux) rôles du foie est de fabriquer le cholestérol, indispensable à notre organisme en quantité raisonnable. Mais lorsque celui-ci se trouve en excès et s'accumule dans le foie, il y est stocké et transformé en graisse.
Ce qu'il faut faire : attention donc à ne pas amener trop de cholestérol via son alimentation en limitant surtout les graisses saturées (charcuteries, fromages, produits transformés et plats cuisinés). "Il faut veiller également à garder un taux de « bon » cholestérol (HDL) suffisamment élevé car lorsque le taux de HDL diminue, le risque de maladie du foie augmente", ajoute le spécialiste.

> Téléchargez gratuitement le guide mutuelle senior 2022 ! En savoir plus >

Vidéo : Cancer du foie : les symptômes

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.