Diabète : l’association à ne pas faire avec vos médicaments

Publié le 02 Décembre 2016 par Laurène Levy, journaliste santé
Dans les stylos à injection d’insuline, les diabétiques peuvent introduire plusieurs médicaments. Mais un mélange particulier pourrait présenter plus de risques que de bénéfices, selon la revue Prescrire.
Publicité

© FotoliaUtilisateurs de stylo à injection d’insuline, attention ! Certaines associations de médicaments présenteraient un risque chez les patients atteints de diabète de type 2. La revue médicale indépendante Prescrire alerte ainsi sur l’association d’insuline dégludec et de liraglutide. Ce mélange aurait "plus d’inconvénients que d’avantages", précise-t-elle.

Publicité
Publicité

Nausées, insuffisances rénales et pancréatite comme effets secondaires

L’insuline dégludec est une insuline à action longue, et n’est actuellement pas commercialisée seule en France. Elle n’a, selon la revue Prescrire, "pas d’avantage clinique démontré par rapport aux autres insulines". Le liraglutide, quant à lui, présenterait plusieurs effets secondaires : des nausées, des insuffisances rénales, plus rarement des pancréatites voire même des cas de cancers du pancréas et de la thyroïde.

Un manque de précision sur les doses choisies dans un stylo d’injection

Le principal problème de l’association de ces deux médicaments dans un seul stylo d’injection est que le malade ne peut pas choisir avec précision et de manière indépendante la dose de chacune des substances. Ainsi, en cas d’effet indésirable, ou en début de traitement, difficile d’ajuster la posologie pour trouver le mélange adéquat.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X