Leucoplasie buccale : un signe de cancer de la bouche ?

Publié le 23 Octobre 2018 par La Rédaction Médisite
Les leucoplasies buccales sont des affections qui touchent les muqueuses de la bouche. Mais la présence d’une leucoplasie doit-elle nécessairement faire penser à un cancer de la bouche ? Focus sur cette pathologie, ses causes et ses conséquences.
Publicité

6754576-inline-500x352.jpg© Istock

Leucoplasie: définition

Une leucoplasie est une affection dermatologique qui se traduit par la formation d’épaisses plaques blanches plus ou moins étendues et légèrement granuleuses au niveau des muqueuses de la bouche (les leucoplasies génitales, qui touchent davantage les femmes, sont plus rares). Les leucoplasies se développent aussi bien sur la langue (principalement) que sur l’intérieur de la joue, les lèvres, les gencives ou encore le plancher buccal. Ce type de lésions, généralement bénignes et systématiquement indolores, concerne principalement les hommes de plus de 50ans et notamment les grands fumeurs. Elles ont le plus souvent tendance à régresser spontanément si on cesse de consommer du tabac.

Publicité

Leucoplasies: causes principales

Les principales causes permettant d’expliquer l’apparition des leucoplasies sont la consommation de tabac (y compris de tabac à chiquer) et d’alcool. Plus la consommation de tabac et/ou d’alcool est élevée, plus les risques de développer une leucoplasie sont importants. Il est également possible de voir apparaître une leucoplasie suite à la pose d’un appareil dentaire mal ajusté ou d’une mauvaise hygiène buccodentaire. Si une leucoplasie fait son apparition, il est primordial de stopper sa consommation d’alcool et de tabac afin d’éviter de la voir progresser ou d’en développer de nouvelles. Elles auront tendance à récidiver chez les personnes qui présentent des pathologies virales (virus d’Epstein-Barr) ou auto-immunes (sida).

Publicité

Leucoplasie et cancer de la bouche

La présence d’une leucoplasie ne traduit pas nécessairement un cancer de la bouche. En effet, le risque de cancer buccal dépend d’un ensemble de facteurs et notamment de la forme, de la taille et de l'apparence des cellules anormales éventuellement retrouvées. Toutefois, les leucoplasies buccales sont considérées comme étant des états précancéreux et, dans les 10 ans, environ 10 % d’entre elles évolueront vers un carcinome épidermoïde (une forme de cancer de la peau). C’est en cas d’induration de cette plaque blanche qu’il faut commencer à s’inquiéter. En cas d’aggravation de la leucoplasie, on peut observer une ulcération ou un bourgeonnement (gonflement) doublé d’un saignement au contact et de difficultés à bouger la langue de façon normale.

Prise en charge de la leucoplasie

Si aucun traitement n’est mis en place, les risques de cancer augmentent. Pour éviter cette évolution, on surveille régulièrement la leucoplasie et on réalise des biopsies pour évaluer le risque qu’elle représente. Si elle progresse, une ablation chirurgicale est nécessaire. Si un cancer buccal apparaît, le traitement sera là aussi chirurgical et il pourra se compléter, le cas échéant, d’une chimiothérapie, voire une radiothérapie. Plus un cancer de la bouche est découvert et pris en charge tôt, plus le traitement a de chances d’être couronné de succès.

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X