Vision trouble et tumeur au cerveau : le lien possible

Les tumeurs au cerveau peuvent rester longtemps silencieuses, puis des signes neurologiques apparaissent tels qu'une vision trouble ou des vertiges. Quand ces signes persistent, il faut alors pratiquer des examens à la recherche d'une tumeur cérébrale.

Publicité

6187189-inline-500x333.jpg© Istock

Pourquoi une vision trouble doit-elle évoquer une tumeur au cerveau ?

Lorsque la tumeur cérébrale est localisée au niveau d'un lobe occipital, c'est le centre de la vision qui est touché. La tumeur peut comprimer le nerf optique et la partie du cerveau qui contrôle la vue. Cela entraîne un trouble visuel progressif, uni ou bilatéral, pouvant aller jusqu'à la cécité. La plupart du temps, le nerf optique est très endommagé par la tumeur et la perte de vision est irréversible, d'autant que l'accès à cette zone du cerveau est difficile. Face à une vision qui se trouble durablement, il est donc recommandé de pratiquer rapidement une imagerie par résonance magnétique (IRM) cérébrale.

Publicité
Publicité

Quels sont les autres signes d'une tumeur cérébrale ?

Selon sa localisation, la tumeur au cerveau peut provoquer des signes différents tels que des vertiges, des maux de tête persistants, surtout matinaux, des troubles de l'humeur ou du comportement, des difficultés à parler, ou un déficit moteur localisé à un membre ou à un hémicorps. Enfin, les tumeurs cérébrales peuvent provoquer des crises d'épilepsie partielles ou généralisées, inaugurales. L'apparition de ces crises doit motiver sans attendre la pratique d'une IRM cérébrale afin de localiser une éventuelle tumeur.

La rédaction vous recommande sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X