Pétéchies : un signe de leucémie ?

Publié le 22 Octobre 2018 à 18h01 par La Rédaction Médisite
La leucémie est un cancer du sang qui, comme la plupart des cancers, évolue silencieusement pendant plusieurs mois. Il est donc intéressant de prêter attention à des symptômes en apparence insignifiants mais parfois évocateurs, tels que des pétéchies, le stress ou encore un essoufflement. Mais pourquoi des pétéchies peuvent-elles être un signe de leucémie ?
Istock

Qu’est-ce qu’une pétéchie?

Les pétéchies sont de toutes petites hémorragies cutanées (ayant les vaisseaux capillaires pour origine) qui se traduisent par l’apparition de petites taches mesurant entre 1 et 4 mm, et de couleur rouge vif ou violette. Ces taches généralement sans gravité se retrouvent essentiellement au niveau des jambes et des chevilles (et parfois au visage). Une des caractéristiques permettant d’identifier les pétéchies est le fait qu’elles ne disparaissent pas à la pression et qu’elles n’entraînent pas de démangeaisons ni de douleurs. Elles peuvent être consécutives à un purpura (lésion hémorragique due au déplacement et à l’accumulation anormale des globules rouges au niveau de la peau). L’apparition de pétéchies doit amener à consulter un médecin, a fortiori si ce symptôme survient chez un enfant présentant de la fièvre ou si elles ont tendance à s’étaler. En effet, de telles caractéristiques peuvent faire évoquer un purpura fulminans et donc une méningite bactérienne.

Leucémie et pétéchies

La leucémie est un cancer du sang et de la moelle osseuse qui entraîne une production anormale de certaines cellules sanguines. Aussi, diverses affections sanguines et manifestations anormales du sang peuvent constituer des éléments plaidant en faveur d’une leucémie. Ainsi, des pétéchies peuvent être un symptôme significatif, notamment parce qu’elles peuvent traduire une diminution de la numération plaquettaire. Néanmoins, les pétéchies ne peuvent pas à elles seules permettre d’évoquer un cancer du sang. En effet, d’autres symptômes doivent venir compléter le tableau. Il peut par exemple s’agir d’une importante fatigue, d’une anémie (avec une grande pâleur), d’un essoufflement anormal, d’une tendance aux hématomes et aux saignements sans chocs pouvant les justifier, d’un gonflement des gencives, de troubles digestifs (satiété précoce, ballonnements, maux de ventre…), de sueurs nocturnes, de douleurs osseuses, d’un gonflement des ganglions lymphatiques ou encore d’éruptions cutanées.

Pétéchies et stress

Les facteurs favorisant l’apparition des pétéchies sont:- une infection virale ou bactérienne, voire une septicémie,- une pathologie inflammatoire affectant les vaisseaux,- une pathologie auto-immune,- des vomissements ou une toux importante (avec des efforts qui entraînent une hyperpression sanguine et favorisent l’apparition de pétéchies au niveau du visage),- une réaction allergique,- la prise de médicaments tels que l’aspirine, l’héparine ou encore la cortisone.Le stress ne fait donc pas partie des causes de pétéchies. Par ailleurs, si on excepte les cas de purpura et de méningite, les pétéchies sont souvent sans danger et elles ne nécessitent aucun traitement particulier puisqu’elles disparaissent d’elles-mêmes en quelques jours.

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de Medisite.

Votre adresse mail est collectée par Medisite.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

La rédaction vous recommande sur Amazon :