Oreille et sang qui coule : un signe de cancer ?

Publié le 01 Janvier 2019 par La Rédaction Médisite
Dans la majorité des cas, une oreille avec du sang qui coule n’est pas le signe d’une maladie grave. Les facteurs qui peuvent provoquer ce saignement sont multiples et doivent être identifiés par un spécialiste de l’audition : otite moyenne aiguë, tympan déchiré, blessure avec un coton-tige, fracture du rocher ou encore, très rare, cancer de l’oreille.
Publicité

© Istock

Oreille qui coule : de l’otite au cancer en passant par la perforation du tympan

Une oreille qui coule, avec des filets de sang qui s’échappent du conduit auditif, ne doit pas être prise à la légère, même si dans la majorité des cas, l’otorragie est d’origine bénigne. Le sang qui coule de l’oreille peut être dû à :

Publicité
Publicité
  • une pression barométrique élevée (plongée sous-marine, vol en avion) qui a entraîné une perforation du tympan ;
  • une blessure provoquée par l’usage d’un coton-tige : il faut rappeler que les cotons-tiges sont à proscrire, il faut leur substituer des sprays pour nettoyer l’oreille ;
  • une otite aiguë moyenne ou externe : l’écoulement de sang des oreilles s’accompagne généralement de suintements, d’écoulement de pus ;
  • un accident (chute, accident de la route) ayant provoqué une fracture du rocher : urgence absolue, car très grave ;
  • un cancer de l’oreille interne ou externe : cas très rare de tumeur maligne (mélanome ou carcinome).

Cancer de l’oreille : une pathologie rare

Le cancer de l’oreille interne est extrêmement rare. Aux écoulements de sang de l’oreille s’ajoutent des douleurs auditives, des céphalées, une perte d’audition, des ganglions et des vertiges. Le cancer de l’oreille externe est un cancer de la peau, une tumeur développée sur l’oreille, avec des saignements.Dans tous les cas, un saignement d’oreille doit amener à consulter son médecin.

Publicité

La rédaction vous recommande sur Amazon :
Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !
X