Lymphome non hodgkinien : le lymphome cérébral

Le lymphome cérébral, qui est une forme de lymphome non hodgkinien, est un cancer du cerveau assez rare. Des cellules lymphatiques cancéreuses viennent se loger dans les tissus cérébraux et sont à l'origine du développement de la tumeur.

Publicité

© Istock

Quels sont les symptômes du lymphome cérébral ?

Les premiers symptômes du lymphome du cerveau sont souvent des maux de tête d'intensité croissante, plus fréquents le matin au réveil et régulièrement accompagnés de nausées. Ils s'accompagnent ensuite, selon la localisation de la tumeur, de vertiges, de troubles de la vision, de difficultés d'élocution, de paralysie localisée. Ils peuvent également provoquer des crises d'épilepsie généralisées ou partielles. Une grande fatigue s'installe progressivement, suivie d'une altération de l'état général avec parfois de la fièvre.

Publicité
Publicité

Comment traiter un lymphome cérébral ?

Le traitement du lymphome cérébral est essentiellement constitué de chimiothérapie, utilisant du Méthotrexate à fortes doses. Ce médicament pénètre bien dans les tissus cérébraux mais est à l'origine d'effets secondaires multiples, parfois sévères, liés à la chute des défenses immunitaires qu'il provoque. Cette chimiothérapie peut, chez l'adulte jeune, s'accompagner de radiothérapie pour consolider le traitement. On y associe une prise en charge symptomatique à base de corticothérapie, de médicaments antiépileptiques, de kinésithérapie, de rééducation orthophonique ou orthoptique, pour limiter le risque de séquelles neurologiques définitives.

 
La rédaction a sélectionné pour vous sur Amazon :

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X