Allergie : souffrez-vous du syndrome du sapin de Noël ?

Certifié par nos experts médicaux MedisiteLe syndrome du sapin de Noël est une triste réalité capable de provoquer une allergie saisonnière en plein hiver. Il s'agit d'une maladie que les spécialistes commencent tout juste à comprendre. Voici les informations principales à connaître sur ce sujet avec le Dr Anne-Christine Della Valle.

Qu'est-ce que le syndrome du sapin de Noël ?

Dans une étude publiée en 2011 dans le journal médical américain Annals of Allergy, Asthma and Immunology, l'allergologue Lawrence Kurlandsky a mis en évidence la potentialité d’avoir des allergies près d’un sapin de noël Après une analyse poussée, le chercheur a retrouvé plusieurs types de moisissures, toutes capables de provoquer des éternuements, des écoulements nasaux ou des crises d'asthme.

Ces champignons, l'aspergillus, le penicillium, le cladosporium, l'alternaria ... entre autres,  après s'être   développés sur l'arbre dehors, se multiplient lorsqu'il fait chaud. Ainsi certaines allergies peuvent se déclencher.

Ce syndrome est-il fréquent ?

25 à 30 % de la population est concernée par une maladie allergique. Les enfants et les jeunes adultes sont particulièrement touchés, mais en réalité tout le monde peut en souffrir.

Aujourd’hui, la prévalence de :

  • La dermatite atopique est évaluée à 15-20 % ;
  • L'asthme à 7-10 % ;
  • La Rhinite et de la conjonctivite allergique autour de 15-20%. 

Quels sont les symptômes du syndrome du sapin de Noël ?

Le syndrome allergique du sapin de Noël se caractérise par plusieurs signes :

  • Une gêne respiratoire comme un essoufflement ;
  • Une toux ;
  • Des éternuements répétés ;
  • Un nez bouché ou qui coule ;
  • Des yeux irrités ou qui larmoient (conjonctivite) ;
  • Des douleurs thoraciques ;
  • Des troubles du sommeil qui entraine une fatigue.

Ces symptômes peuvent-ils être semblables à d'autres allergies ?

Réponse du Docteur Anne-Christine Della Valle :

"Tous ces signes sont des caractéristiques de la rhinite allergique et dans les cas les plus graves, les enfants asthmatiques peuvent souffrir d’une crise sévère."

 

Syndrome du sapin de Noël : quelles sont les Causes ?

Des moisissures peuvent se réfugier sur le sapin, lorsque qu'il grandit en plein air. Une fois que le sapin est installé dans un milieu plus chaud, ces micro-organismes peuvent se déployer et remplir la pièce. Plus le sapin de Noël demeure, plus le taux de spores de moisissure est élevé.

La neige artificielle,  les produits de conservation ou tout autres produits chimiques placé sur les sapins peuvent également être responsable de réactions allergiques.

Ainsi les personnes souffrant d’allergies sont susceptibles de développer les mêmes symptômes qu'une rhinite.

Quels sont les facteurs de risques ?

Le meilleur moyen d’éviter l’allergie est de ne pas mettre de vrai sapin de Noël dans la maison ou de le remplacer par un arbre artificiel.

Quelles sont les personnes à risque ?

Les personnes souffrant d’allergies saisonnières et qui présentent une sensibilité respiratoire, de l'asthme, de l'eczéma sévère, des antécédents d'allergies aux moisissures, aux pollens de Pinaceae ou aux résines sont à risques de souffrir de l’allergie au sapin.

Quelle est la durée de cette allergie ?

Les personnes allergiques ne doivent pas garder le sapin plus de sept jours.

Le Docteur Anne-Christine Della Valle rappelle :

"Plus l'arbre est confiné dans un environnement chaud, plus les champignons et moisissures vont proliférer et plus l'inflammation bronchique peut être grave." 

Est-ce une réaction contagieuse ?

Le syndrome du sapin de noël n’est pas contagieux.

Qui, quand consulter en cas de symptômes ?

Si vous présentez un ou plusieurs de ces symptômes, consultez un médecin.

Quelles sont les complications ?

En cas de crise d 'asthme sévère, rendez-vous directement aux urgences

Les examens et analyses 

Les personnes allergiques ou asthmatiques peuvent se faire tester pour les moisissures d’arbres afin d’éviter les crises.

Quels sont les traitements du syndrome du sapin de Noël ?

  • En fonction des symptômes, des médicaments antihistaminiques peuvent être prescrits ;
  • La technique la plus simple consiste à… ne pas mettre de vrais sapins de Noël, des versions artificielles peuvent limiter les risques d’allergies ;
  • Un purificateur d’air dans la pièce où se trouve l’arbre peut diminuer les symptômes ;
  • Garder le sapin entre quatre à sept jours dans la maison.

Comment prévenir cette maladie ?

Si vous optez pour un sapin artificiel :

Pensez à le nettoyer ou bien le dépoussiérer à l’aide d’un aspirateur, car la poussière et les moisissures peuvent également s’y loger surtout d'une année sur l'autre. Tous les ornements doivent être nettoyés, car la poussière attire la moisissure.

Si vous optez pour un sapin naturel : 

Laver soigneusement son tronc et ses épines à l'eau et le laisser sécher à l’extérieur avant de le replacer dans la maison dès qu’il est sec. Aérez bien 15 à 20 minutes par jour la pièce où l'arbre est installé. Évitez de garder le sapin trop longtemps chez vous 

Sites d’informations et associations

Annals of Allergy Asthma and Immunology 

The 10 everyday products and places that can make you allergic to your own home, The Mirror, 30 novembre 2019